Consoles-Fan
23/01/2018

Auteur
  

2890 articles en ligne

 
H
En tous cas
C’est pas Hotel California

Paul Rusesabagina est Hutu, il est mari

Hotel Rwanda est donc basé sur des faits réels et raconte l’histoire d’un homme tout d’abord sceptique par rapport au fait qu’un massacre se prépare. Mais par la force des choses, il constatera ce dérapage que le monde a décidé de ne point regarder ! Je peux vous dire qu’un solide sentiment de honte s’installe très rapidement auprès du spectateur. Un sentiment de honte mais aussi un sentiment de peur. On est terrorisé, tétanisé, sans défense, car on sait très bien que l’Occident va laisser faire... Et pourtant, nous sommes dans une salle de cinéma bien en sécurité. Mais pour communiquer ce sentiment d’abandon et d’effroi, le réalisateur n’a pas tablé sur bain de sang alors qu’un million de personnes ont péri dans ce génocide. Il n’est pas tombé dans le piège de la violence et du voyeurisme. La violence est plus psychologique et se ressent par l’ambiance, le son mais rarement par l’image. Et croyez-moi, cela suffit amplement pour avoir peur mais aussi pour se révolter.

Le casting de ce film est éblouissant. Don Cheadle fait une prestation remarquable. Très interrogatif, il n’est pas dupe mais ne prend pas suffisamment de précautions pour protéger sa famille et ses amis. Il devra improviser lorsqu’il se retrouvera face à l’armée et à la police qu’il pourra heureusement corrompre. Nick Nolte joue le rôle d’un colonel casque bleu dont les moyens d’action sont vraiment très limités. Notons enfin la présence de Jean Reno dans le rôle du président de la Sabena, propriétaire de l’hôtel des mille collines où se déroule l’action.

Hôtel Rwanda est un excellent film poignant qui fera sans doute ouvrir les yeux à certains mais il est dommage que ce soit le cinéma et le recul qui aident à faire prendre conscience là où la réalité et le moment présent échouent souvent.


 R