Consoles-Fan
12/12/2018

Auteur
  

3056 articles en ligne

 
Sakura Taisen Monogatari : Mysterious Paris
Il est 5 heure
Paris s’

Sakura Taisen nous revient sous la forme d’une digital comics pur et dur afin de m

Le jeu se joue donc au curseur et ne propose donc pas simplement une succession d’images qui défilent juste en appuyant sur un bouton. Techniquement, vous pouvez fouiller de fond en comble chaque image, comme dans Myst, et y découvrir des objets ou déclencher certaines actions. De manière plus classique, vous devrez effectuer certains choix avec toutefois de temps en temps la possibilité de les nuancer ! Il faudra cependant veiller à ne pas se tromper : le game over veille ! Cette fois-ci, la connaissance du japonais est donc important alors qu’il n’était pas nécessaire dans les autres épisodes !

Vous pouvez aussi vous déplacer où bon vous semble dans le cabaret des Chattes Noires (la couverture de l’équipe d’intervention parisienne !), à Montmartre et visiter ses quartiers en détail, ou un Paris plus étendu pour découvrir l’essentiel des monuments parisiens : la tour Effel, l’Arc de Triomphe, Notre Dame de Paris... Que vous vouliez faire une ballade au bord de la Seine, pénétrer sur la place du marché ou déguster un croissant sur une terrasse, tout est quasiment possible. Et bien entendu, les éléments propres au jeu comme le cirque de Coquelicot, l’église d’Erika, le cimetière de Hanabi ou la somptueuse demeure de Glycine sont aussi de la partie. Je regrette néanmoins que les possibilités de déplacement soient représentés par une série de carte avec le nom des endroits à cliquer. C’était aussi le cas dans les épisodes précédents mais elles avaient le mérite d’être plus claires pour celui qui ne parle pas japonais. Elles étaient modélisées en 3D, parcourues par un petit personnage en SD et elles avaient surtout le mérite de donner un aperçu des différents endroits à visiter. On pouvait donc sélectionner les lieux avec certitude ! Ici, il faut bien avouer que tout se ressemble un peu et qu’il va falloir prendre ses repères au début ! Mais si vous avez déjà terminé Sakura Taisen 3, vous serez en univers connu et vous identifierez rapidement ce à quoi chaque endroit correspond ! Même les sublimes musiques de cet épisode ont été reprises mais il y en a quand même quelques nouvelles !

Sakura, Sakura, Sakura ! Ouh !Ah !

Techniquement, il n’y a rien de bien spécial à relever puisqu’au niveau de la réalisation, le jeu s’inscrit vraiment dans la lignée d’un Sakura Wars. C’est donc très fin, coloré, le character design est beau à mourir, les animations sont présentes mais restent discrètes, sauf au niveau du visage où le Lip System fait une fois de plus des merveilles. Le fan que je suis ne pourra donc qu’être comblé face à ce splendide titre de la Red Company.

Il faut dire que pour un jeu secondaire de la série, les petits plats ont été mis dans les grands ! L’intro du jeu est absolument somptueuse, une fois de plus. Je me la suis déjà regardé en boucle quelques fois ! Elle se présente comme un trailer et joue en alternance avec un teaser ! Mais une fois que vous aurez démarré le jeu, vous aurez droit au bout d’un moment au véritable générique du jeu, très sobre, calme mais vraiment original du point de vue de la recherche graphique basée sur des papillons et des effets de lumière polarisée : on se croirait au tout début d’un thriller.

Puisque l’action se passe à Paris, il ne faudra pas être étonné, tout comme dans Sakura Wars 3, de découvrir pas mal de texte en français, les japonais sont assez friands de cet exotisme ! Tout francophone trouvera ce genre de détail parfois un peu maladroit vraiment très amusant à déceler dans un jeu entièrement en japonais. Je vous passe les jeux de mot débiles en français !

Contre toute attente et à mon grand bonheur, ce Sakura taisen s’est révélé bien moins ennuyeux que je ne l’aurais cru, je le classe parmi les tous bons de la série. L’ambiance parisienne très agréable du début du siècle y est peut-être pour quelquechose. Mais gardez tout de même bien en tête que cet opus reste un digital comics/aventure et que si vous aimez cela vous pouvez foncer tête baissée, par contre si vous cherchiez un tactital adventure, passez votre tour !

Graphismes : 86%
De superbes couleurs comme d’habitude et sur certains aspects, il y a une vraie recherche esthétique.

Animation : —%
Sakura Taisen se retrouve à la trâîne face à la concurrence, il est temps de se réveiller. Sur les personnages, il n’y a rien à redire, mais les décors sont trop statiques.

Jouabilité : —%
Même si ce digital comics est assez évolué, j’ai encore du mal à parler de gameplay !

Bande Son : 99%
Une pure merveille de la nature ! Des morceaux au piano à tomber, une orchestration symphonique de feu ! D’ailleurs, profitez-en pour acheter le CD !

Intérêt : 90%
Vraiment un excellent Sakura Taisen hors-série !

Note Globale : 90%
J’adhère (faut-il s’en étonner ?) sans aucun soucis à cet épisode et peut-être même étrangement plus que le premier Sakura Taisen dont l’adaptation sur PS2 m’a un peu déçu. Dommage qu’il ne s’agisse pas d’un vrai Sakura, sinon je pense que la mission aurait été parfaitement réussie pour Red.


NOTE : 09/10