Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2889 articles en ligne

 
Mawaru Made in Wario
Tourne boule et tourne boule
C’est la jigue de la vie

Ce Made In Wario est sans doute l’

Si le concept est bien entendu original, on ne peut s’empêcher de constater qu’on se retrouve vraiment très limité face à un gameplay classique ou au stylet, pour ceux qui ont déjà acheté une DS.

Non seulement beaucoup de minigames ont tendance à se ressembler étrangement, mais en plus je les ai trouvé assez imprécis et parfois même bien difficiles. J’ai eu un mal de fou à réussir certaines épreuves comme si le fait de pivoter la console était plus ou moins ardu en fonction des épreuves. Je pense que ce n’est même pas un proplème de calibrage du capteur car cela arrivait sur certains jeux au cours d’une partie. Mais peut-être est-ce du simplement au fait que certains jeux demandent une plus grande amplitude de rotation.

Et puis il y a un effet fort déplaisant qui resort une fois de plus. Déplace-t-on la console, déplace-t-on le décor ou encore, déplace-t-on le personnage ? Ce n’est pas toujours très clair et il n’est pas rare que l’on interprête un minigame d’une certaine manière, que l’on croit faire pencher la console dans la bonne direction pour obtenir un effet voulu mais il apparaît que le programmeur n’a pas pensé comme vous, vous obtenez l’effet inverse et vous échouez. Il est vrai que parfois on peut rattraper son erreur mais dans certains cas, on dépasse le point de non-retour et cela nous coûte une vie.

Car pour ceux qui l’ignorent, la série des Made In Wario proposent toute une série de minigames les plus délirants les uns que les autres, qui vous laissent bien peu de temps de réflexion et qui vous demandent donc un temps de réaction très rapide. Ces minigames s’enchaînent et vous devez en réussir toute une série ainsi que le minigame final un peu plus long qui fait office de boss pour réussir un stage. Vous avez droit à quelques "vies" qui vous permettent de continuer si jamais vous commettez une erreur. Dans chaque cas de figure, et pour autant qu’il vous reste de la vie, vous passerez au minigame suivant. Seul le boss fait office de barrage, si vous échouez, il faudra persister !

Après avoir essayé divers jeux de rotation de console, vous devrez appuyer à toute une série de minigames qui demande d’appuyer sur le bouton A au bon moment. Puis, vous devrez combiner les deux, le bouton A servant la plupart du temps à valider une action. Mais lorsqu’on y réfléchit de plus près, on se rend compte que finalement, l’inclinaison de la console ne fait que remplacer la croix directionnelle.

Dans cette épisode, il y a quand même un stage qui m’a marqué tellement Nintendo est allé loin dans le burlesque. Ce stage est ponctué par le boss final inspiré par un ancien minigame tout droit issu du Made In Wario original, un gigantesque nez qu’il faut attaquer à l’aide de vos doigts. Inutile de vous préciser le pourquoi du comment, mais c’est déjà culte !

Entre le gameplay qui m’a un peu moins plu car moins varié bien qu’étant plus original, le délire des minigames fait cette fois-ci le forcing par rapport aux autres opus. Finalement, cette série est énervante, je suis incapable de vous conseiller un épisode plutôt qu’un autre, il vous les faut tous ! Allez ! Banco !

Graphismes : 33%
C’est toujours pas beau, mais c’est par principe !

Animation : 50%
Pas mal de rotations dans ce jeu, à part ça... Oui, quelques zooms.

Jouabilité : 79%
Un gameplay original mais qui a quand même ses petites faiblesses sur certains minigames qui demandent de trop grandes rotations.

Bande Son : 75%
Sautillante et gagatisante.

Intérêt : 79%
Encore plus loin dans la débilité !

Note Globale : 74%
D’un premier abord, j’ai été assez déçu par ce Mawaru Made in Wario. Il faut dire que c’est déjà le 4eme auquel je joue et que Nintendo a quand même un peu de mal à se renouveler. Mais objectivement, outre le gameplay original mais parfois faiblard et si vous n’êtes pas encore lassé du genre, il n’est ni moins bon, ni meilleur que les autres. Par contre, j’ai trouvé les jeux bien plus délirants, ce qui a quand même largement contribué à mon contentement final.


En plus du capteur de mouvement, il y a un vibreur dans la cartouche qui emmet de toutes petites vibrations qui permettent de mieux ressentir les mouvements et donnent l’illusion que la console p
NOTE : 07/10