Consoles-Fan
21/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2927 articles en ligne

 
The Rumble Fish
Royal Rumble...
chez les anguilles

Apr

The Rumble Fish est ce que j’appelle un jeu précurseur, dans le sens où il sert un peu de cobaye pour ouvrir la voie ou non, l’avenir nous le dira, vers un nouveau système de sprite animé. Enfin, nouveau, c’est vite dit, d’autres jeux et pas des plus récents comme par exemple Ernest Evans en Mega CD avaient déjà exploité cela. Je veux bien entendu vous parler du système d’animation des sprites en 2D. Le sprite est divisé en petites parties et chaque section est gérées indépendamment en rotation. A l’époque de Ernest Evans, l’effet était vraiment impressionnant mais aujourd’hui, le résultat semble plutôt étrange. Cette gestion permet de faire des économies de mémoire puisqu’il y a moins de phase d’animation à stocker tout en obtenant une animation vraiment très fluide. Le même dessin permet en effet de couvrir plusieurs phases d’animation, il ne faut donc pas redessiner le sprite à chaque fois. Mais dans Rumble Fish, chaque section possède malgré tout son jeu d’images histoire d’améliorer le concept et donner de la perspective à l’animation, mais à ce stade-ci, le jeu d’image reste encore trop limité et malheureusement, il en ressort une animation de pantin pour chacun des personnages. Ca aurait sans doute très bien pu donner avec un Konjiki no Gash Bell mais ici, le résultat est peu probant. Il n’empêche que sur la fluidité, il n’y a rien à redire et il faut gager qu’à l’avenir, cette technique soit reprise, mais cette fois-ci, un peu mieux exploitée car il faut souligner tout de même que pour certains mouvements, l’effet est très réussi. Les positions dans les airs sont, par contre, quasiment toutes ratées.

Welcome for the Fight For Survival

Bien, après cette introduction uniquement technique, arrêtons-nous sur le fond. The Rumble Fish propose bien peu de combattants (10, boss compris) à se mettre sous la dent même si tous sont vraiment très beaux et charismatiques. Les décors sont donc aussi assez peu nombreux mais vraiment très réussis. Un peu trop statiques à mon goût mais en 3D, avec pas mal de perspective. Les textures sont tellement détaillées qu’on a une impression de finesse proche de Guilty Gear. Il y a de temps en temps des objets 3D animés mais cela reste assez rare. De ce point de vue, le stage de la fête foraine est par exemple à mille lieux derrière celui du King Of Fighters Evolution de la Dreamcast.

Le gameplay de The Rumble Fish est vraiment tout ce qu’il y a de plus classique. Des coups spéciaux, il y en a, mais pas des tonnes. Les furies sont sympathiques, mais trop tempérées à mon goût. Deux jauges sont à votre disposition : une jauge défensive, une jauge offensive, qui vous permettent dans les deux cas d’effectuer une fuerie. Une troisième furie plus dévastatrice est aussi disponible lorsque les deux jauges sont remplies simultanément.

Dash lave plus blanc

Outre les classiques coups de pied/poing, forts/faibles, le jeu vous propose un bouton Dash qui fera plaisir à la plupart des techniciens de la baston puisqu’il sera possible d’éviter des coups ou d’en amortir certains autres. La garde est disponible même en l’air et si vous souhaitez vous récupérez une fois que vous avez été projeté, c’est également possible grâce au bouton Dash !

The Rumble Fish offre donc un gameplay qui permet de se perfectionner avec le temps, au grand désarrois des joueurs novices qui se feront éclater dès qu’ils rencontreront plus entraîné qu’eux. Néanmoins, si le système d’animation foireux arrive à se faire oublier tant The Rumble Fish est amusant à jouer, je reste sur ma faim à cause d’un nombre de personnages disponibles trop faible, même s’ils sont très charismatiques et tout à fait dans mon goût. La lassitude, si lassitude il y a, risque donc de s’installer par là.

Graphismes : 86%
Très fin et coloré, une merveille.

Animation : 62%
Certes, c’est très fluide, certes, c’est innovant, certes, c’est du grand n’importe quoi !

Jouabilité : 78%
Un gameplay assez évolué mais j’ai ressenti quand même une certaine rigidité et une certaine lenteur.

Bande Son : 82%
Techno, classique, tout est bon pour faire un mix !

Intérêt : 67%
Trop peu de persos jouables !

Note Globale : 71%
The Rumble Fish ne s’en sort pas si mal grâce à un gameplay intéressant, dommage qu’il cumule des faiblesses malgré la présence de nombreux points forts !


NOTE : 07/10