Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
  

3012 articles en ligne

 
L’antidote
C’est un fi fi film co co co mi mi que
Ca i i ira mieux ap ap ap apr

Jacques-Alain Marty, un des plus grands patrons fran

L’antidote semble être un comptable communiste tendannce Robin Des Bois dont l’activité principale semble être de participer aux assemblées générales des entreprises afin de dénoncer certains agissements. Véritable fouille-merde adulée par les petits actionnaires, André Morin va néanmoins se retrouver dans l’équipe de Jaques-Alain Marty qui n’a pas d’autre choix. Il est occupé à travailler sur une affaire juteuse et il faut absolument la boucler !

On pourrait facilement croire que Jacques Villeret endosse une nouvelle fois le rôle d’un con, mais je dirais plutôt qu’il s’agit cette fois-ci d’un empêcheur de tourner en rond, autosuffisant et un peu lourd. Plus un boulet, qu’un imbécile, qui a pourtant des idées mais qui se complait dans une certaine forme d’humour assez incompris, trop intelligent pour sa voisine un peu nunuche et trop tarte à la crème pour la crème de la société.

Le film est une pure comédie française comme on en a déjà vu des tonnes, mais qui plaisent et délassent toujours. On ne hurle pas de rire mais on s’esclaffe même si certains effets sont attendus au tournant. A voir, mais il n’y a pas d’urgence, vous pouvez très bien attendre une diffusion télé. Mais en tous cas, ça fait plaisir de voir Christian Clavier dans un rôle un peu différent que celui d’un excité gnn gn gnn gn...


 R