Consoles-Fan
23/10/2019

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3124 articles en ligne

 
Pac-Pix
Un pacman, un crayon,
et c’est parti !

Je ne sais pas vous mais j’ai achet

Dans cette version de Pacman, Namco nous propose donc de dessiner soi même son Pacman directement sur l’écran tactile de la DS, rien de bien difficile c’est juste un cercle avec une bouche, mais quel est l’intérêt ? alors je vais m’empresser d’expliquer le fonctionnement du jeu :
Le principe premier du jeu est de manger tous les fantômes qui apparaissent.
Sur l’écran du haut est indiqué : le nombre d’ennemis dont on devra se dérarrasser, également le temps qu’il reste pour boucler le stage ainsi que le nombre limite de Pacman que l’on peut créer.
Tout d’abord, on est libre de dessiner son Pacman de n’importe quelle taille, vous pouvez donc ainsi créer un Pacman qui occupe presque tout l’écran.

Une fois que le jeu accepte le dessin du Pacman (oui il faut que ça y ressemble un minimum sinon le jeu ne valide pas le dessin), il va alors s’animer et avancer tout seul dans une direction, bouche la première.
Si vous ne faites rien le Pacman sort de la zone et il est perdu. Comme dit plus haut, on a donc à disposition pour chaque stage, un nombre de Pacman limité à utiliser ; si vous utilisez tous vos Pacman et qu’il reste des fantômes, c’est le GameOver, si le temps imparti s’écoule c’est la fin également.
Une fois le Pacman en vie, il avance donc tout seul, mais vous pouvez encore intervenir dessus. Si vous le touchez avec le stylet il s’arrête un moment, il continue d’avancer si on le relâche. On peut également créer des "murs" qui feront dévier le Pacman ... par exemple s’il avance vers la droite, il suffit de dessiner devant lui un mur orienté de façon à ce qu’il change de direction,vers le haut ou le bas ...

Les premiers stages sont donc assez simples mais la difficulté augmente vite, en avançant le jeu vous apprendra de nouvelles actions, toujours sous formes de petits dessins rapides à éxecuter sur l’écran, vous apprendrez donc à dessiner et vous servir de la flèche et de la bombe ce qui viendra enrichir le gameplay mais aussi corser le jeu. A chaque nouvelle action, vous aurez droit à un tutorial qui vous montre de quelle manière dessiner la flèche ou la bombe car le dessin doit s’exécuter d’une façon précise afin qu’il soit reconnu par le jeu. Dans certains stages le plus difficile sera de manger un grand nombre de fantômes avec peu de Pacman alors que d’autres stages feront plus appel à la rapidité du joueur car le temps limite sera très serré.
Il est aussi possible de faire un petit tour sur l’écran du haut, de temps en temps un ennemi s’y trouve ou bien ce sera le seul moyen de contourner un mur qui se trouve sur l’écran du bas.

Les ennemis sont aussi assez variés, les premiers sont tout simples puis au fur et à mesure vous en rencontrerez d’autres, certains accélèrent ou changent de direction lorsque vous arrivez, d’autres armés d’un "bouclier", ne sont mangeables que par derrière, ceux qui ont un numéro doivent être éliminés dans l’ordre ...
Le jeu propose aussi quelques combats contre des boss, le premier est assez sympa, au début il est tout petit puis lorsque vous le croquez une première fois il va grandir, vous devrez donc dessiner un Pacman plus gros que le précédent et ainsi de suite pour finir avec un Pacman énorme qui prend tout l’écran afin de pouvoir manger le boss pour la dernière fois.

JPEG - 39.2 ko
Un stylet-crayon Pacman

Graphismes : 70%
Ce n’est clairement pas le point fort ni la prétention du jeu, mais l’habilllage reste correct et le design des petits monstres et fantômes est assez réussi. Les couleurs employées sont harmonieuses également.

Animation : 65%
Encore une fois le jeu n’excelle pas dans ce domaine mais il n’en a pas non plus la nécéssité alors à part l’animation des ennemis il n’y a pas grand chose d’autre.

Bande-son : 60%
Bruitages "old school" et musiques discrètes.

Gameplay/Maniabilité : 89%
Encore une fois sur DS, la force de ce jeu se trouve dans le fun procuré par la gameplay au stylet qui fonctionne très bien.

Durée de vie : 75%
On pourrait croire que la difficulté est enfantine mais le jeu devient rapidement assez difficile. Le jeu est constitué de 12 stages divisés en sous-stages avec parfois un boss au bout.

Global : 76%
Je conseille ce jeu aux amateurs de jeux originaux qui se jouent au stylet. Pac Pix est un petit jeu sans prétention mais qui se révèle être très addictif quand on y a touché. Et salutations à Namco qui a le courage de sortir des jeux comme Pac-Pix ou Katamari Damashii qui sortent de l’ordinaire.


NOTE : 08/10