Consoles-Fan
19/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Konjiki no Gash Bell !! Y
Tu pouvais pas faire plus court ?
Ah, si, t’as fait un jeu...

Quand j’ai vu les images de ce jeu, j’

Pas grave, je vais enfin pouvoir jouer à ce jeu que j’attends depuis si longtemps. Oh ben dites, donc, là, Monsieur, y’a une erreur, très certainement, où sont tous les personnages, je n’en vois que 8 (de base). Ah bon ? C’est tout ? C’est le package qui est comme ça ? Bon, très bien. Je sélectionnai donc la marionnette qui ressemble à Conan pour enfin savourer mon premier combat. Comme ce ne sont que des marionettes, leurs dirigeants apparaissent également à l’écran et restent un peu en retrait, gênent parfois la vue lorsqu’on change de plan et interviennent de temps en temps dans des combats. Mais la plupart du temps, ils se limitent à quelques invocations. Néanmoins, au niveau visuel, la présence des 4 personnages à l’écran donne un résultat très confus.

Il faut donc bien se concentrer sur les marionettes pour bien appréhender le jeu qui se présente comme un jeu de baston assez simpliste. Un coup normal, un coup en duo avec son « maître » et un bouton pour les coups spéciaux qui varient en fonction de la direction que vous validez à l’aide de votre croix directionnelle. Ce qui nous donne 4 coups spéciaux très simples à sortir mais consommant une partie de votre jauge de magie qui se régénère en continu. Autrement dit, vous pouvez user et abuser de vos sorts. Ajoutez à cela une spéciale offrant un beau visuel et vous êtes parti pour la gloire.

S’il est vrai qu’on s’habitue finalement assez vite au bordel ambiant (on fait vite la part des choses entre ce qui est important et accessoire), Konjiki no Gash Bell n’en reste pas moins un jeu ultrabourrin qui ne va sans doute pas intéresser grand monde : les fans de la série, et encore... Sur le fond, c’est la collectionnite aigue de certains qui les pousseront à jouer encore et encore afin de débloquer toutes les cartes virtuelles offertes dans le jeu. Un système qui plaira sans doute aux plus jeunes mais qui aura grand peine à convaincre les vieux dinosaures.

Tout cela est fort dommage car il faut bien avouer que techniquement, Konjiki no Gash Bell tient ses promesses et se positionne aux côtés d’un Naruto : c’est fluide, les persos sont en cell-shading et les décors sont simplistes mais colorés. On aurait aimé avoir un peu mieux pour le même prix, mais licence oblige, pourquoi se forcer...

Graphismes : 70%
Pas de quoi halluciner contrairement à ce qu’on peut voir sur les photos.

Animation : 78%
Fluide et bordélique.

Jouabilité : 63%
Du grand n’importe quoi pas clair du tout qui laisse place peu à peu à du grand n’importe quoi plus clair.

Bande Son : 52%
Digne d’une 16 bits tant il y a peu de pistes.

Intérêt : 53%
A moins d’aimer la série, je ne vois pas.

Note Globale : 58%
Contrairement à son homologue sur GBA, je ne vais pas vous conseiller ce titre tout simplement parce que si on me demande un jour, quels titres vallent plus la peine, je suis bon pour écrire un botin téléphonique. Attention, cependant, ce n’est pas une daube donc si vous êtes fou amoureux de la série, ne vous privez pas.


NOTE : 05/10