Consoles-Fan
22/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3015 articles en ligne

 
Oshi
C’est quoi tous ces popotins !
Allez, allez, mesdemoiselles, au r

A l’instar d’un Exodus Guilty Neos, Oshi

Tout d’abord pour le character design qui est magnifique, légèrement enfantin et pataud, plein de couleurs acidulées. Les décors sont très détaillés. Il ne manque plus que quelques touches d’animation pour atteindre la perfection. Les personnage apparaissent sur les décors et bénéficient de temps en temps de déplassements vers la gauche ou vers la droite, mais aussi en profondeur, histoire de donner un effet de perspective très réussi. Lorsque deux personnages sont présentés simultanément dans un digital comics, on a toujours l’impression qu’ils sont côté à côté. L’idée est donc excellente et le résultat convaincant. Mais outre les décors sur lesquels des personnages à peine animés viennent se scotcher, nous avons aussi droit à de splendides artworks qui sont accessibles via le menu principal une fois que vous les avez rencontrés.

L’histoire, vous la connaissez sans doute, Ai, Mai et Mii voyagent dans l’espace et le temps dans une somptueuse villa magique à la recherche d’une mystérieuse personne qui, elle seule, sera capable de leur expliquer pourquoi elles font tous ces voyages étranges qui les empêchent de se fixer quelque part, une fois pour toute. Leur servante Mare, la plus sérieuse des trois, s’occupe de l’intendance de la maison. Les 3 jeunes filles recherchent, étape après étape, des champs de pissenlits dans l’espoir de trouver une piste. ai est la plus âgée, c’est aussi la plus ronde mammairement parlant. Elle est distraite et douce, on rêverait de se blottir contre elle. Mai est en pleine crise d’adolescense, elle est colérique mais aussi très attachante. Elle est aussi la tête de turc de sa petite soeur qui se moque sans cesse de sa petite poitrine et de sa peau qui n’a rien de la douceur d’une peluche. Mii, la benjamine, aimerait bien devenir une magical girl. Pas vraiment timide, elle n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat !

Après Konami, Nono et les autres personnages secondaires de la série que vous retrouverez bien évidemment dans le jeu, c’est à votre tour de faire connaissance avec les 3 soeurettes si différentes qu’on se demande comment elles ont pu être conçue dans le même moule ! Non, y’a pas de jeu de mot vulgaire !

Pour faire plaisir aux joueurs invétérés que nous sommes, les programmeurs ont inclu un petit bonus bien sympathique : un rythm’n game très basique puisqu’il suffit d’appuyer sur le bonne touche de la manette lorsqu’une capsule colorée traverse une zone circulaire entourant votre personnage. Vous aurez ainsi la joie de revisiter quelques musiques du jeu. Objectivement, ce n’est pas bien terrible ni vraiment très addictif mais c’est toujours un petit plus qui fera certainement très plaisir aux fans de la série.

Lorsque vous aurez fini de traîner du côté des douches (on reconnaît bien là les fervents joueurs de Sakura taisen) ou du côté des toilettes (il faut dire que le générique nous suggère de camper dans le coin), vous vous rendrez compte qu’il faut de temps en temps bouger ! Mais si vous ne vous résignez pas à quitter le coin, vous serez forcé de le faire car il y a des limites de temps à ne pas franchir, tout comme dans Sakura Taisen. Vous vous rendez alors automatiquement dans la pièce où vous devinez vous rendre. Les non-japanisant n’ont donc plus aucune excuse : il n’est pas possible de ne pas progresser dans ce jeu ! Le déroulement est, de plus, des plus classiques, puisqu’à part les flèches dont je parlais plus haut, vous devrez juste faire à certains moments de la partie un choix. Ca fait d’ailleurs très QCM, pour tous ceux qui sont en examen... Je leur souhaite d’ailleurs bon courrage !

Graphismes : 91%
Vraiment très agréable, le design character fait mouche. Les couleurs ne sont pas en reste !

Animation : —%
Une intro vraiment magnifique mélant image de synthèse et dessin animé classique, très coloré : une merveille !

Jouabilité : —%
Il faut juste choisir des directions ou dans des menus.

Bande Son : 88%
Le doublage est excellent et la bande-son vraiment excellente, hystérique et très japonaise. Le générique d’intro est génial !

Intérêt : 85%
J’ai vraiment adoré mais j’aurais aimé un poil d’animations en plus. Enfin bon, l’interactivité est déjà bien présente, c’est déjà ça !

Note Globale : 87%
Un excellent titre qui n’a visiblement pas compté que sur sa licence pour se vendre.


NOTE : 08/10