Consoles-Fan
23/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3015 articles en ligne

 
Electroplankton
Les virtuoses des
Attention : jeu OVNI en approche !

Electroplankton doit

Qui dit accessible dit très intuitif mais aussi moins de possibilités et moins de chance d’aboutir à une cacophonie. Le jeu est plus ou moins formaté pour vous servir des accords et des harmoniques douces à votre oreille. Vous ne sélectionnez finalement que quelques paramètres mais l’utilisation du style vous laisse croire que les possibilités sont infinies. On ne mélange pas trop d’effets, tous sont d’ailleurs chapitrés et ne peuvent s’interconnecter.

L’écran-titre où s’accordent en dernière minute les violons laissent à penser que le concert va bientôt débuter. Un concert qui tournera cependant autout de la musique électronique, ambiant et new age. Vous avez le choix entre le mode « Audience » qui comme son nom l’indique, vous emmènera dans des créations musicales abyssales. A tout moment, vous pouvez intervenir pour remanier le morceau. Si vous arrêtez de jouer, la DS reprendra les commandes. Dans le mode « Performance », vous livrerez votre créativité. Bien entendu, au Japon, les sites de création personnelle et electroplanktonienne fleurissent un peu partout.

6,626068 × 10-34 m2 kg / s

Chaque chapitre ou chaque stage est représentée par un type de plancton. Si vous le sélectionnez, vous choisissez en réalité un type d’effet, son ambiance et son gameplay particulier.

Tracey

Ben oui, il faut « tracey » des lignes avec votre stylet. Attention car la forme des courbes, leur longueur et la vitesse avec laquelle vous les tracez influenceront le petit plancton de couleur qui la parcourra en libérant sa musique. Ainsi, une sinusoïde n’aura pas le même effet qu’un segment de droite. Il existe tout de même une longueur maximale aux différents tracés.

Hanenbow

Au-dessus d’une rivière, une sorte de canon en forme de feuille dont vous pouvez modifier l’inclinaison envoie à rythme régulier des petits planktons qui rebondiront dans les feuillages des plantes aquaphiles en émettant divers sons dont la fréquence sera déterminée par les rebonds. Vous pouvez aussi faire pivoter les feuilles de la plante avec votre stylet. Avec la croix directionnelle, vous enverrez plus ou moins de planktons.

Luminaria

Disposés aux 4 coins de l’écran, les Luminaria attendent que vous les réveilliez afin de pénétrer dans un labyrinthe fait de flèches indiquant leurs directions. Avec le stylet, vous pouvez modifier les directions ou carrément les faire tourner pour introduire un peu de hasard dans votre composition.

Sun-Animalcule

Les Sun-Animalcules sont des petits planktons que vous disposez où bon vous semble en pointant avec votre stylet. Ils grossissent au contact de bulles que vous pouvez créer en frottant votre stylet à l’écran. Vous pouvez faire disparaître ces planktons en leur cliquant dessus.

Rec-Rec

4 Planktons en forment de poisson parcourent une piste musicale. Vous pouvez les cliquer afin d’y enregistrer votre voix. Idéal pour les rappeurs et scratcheurs.

Nanocorp

Ces petits planktons réagissent aux ondes. Il suffit donc d’en créer avec la croix directionnelle ou votre stylet et l’harmonie prend forme.

Lumiloop

5 disques attendent que vous les fassiez tourner dans le sens horlogique ou anti-horlogique, plus ou moins rapidement. Une sorte de vibrato se dégage de chacun de ces planktons. Plutôt planant !

Marine-snow

De petits flocons de neige émettent des sons issus du piano lorsqu’on les stimule. Ils se mélangent, se déplacent à chaque stimulus pour prendre la place de son prédécesseur. Si vous les stimulez rapidement, les déplacements restent inachevés et c’est rapidement le bordel !

Beatness

Voilà des planktons très interactifs. Vous choisissez entre diverses touches et vous créez ainsi des cycles qui seront répétés sur un tapis de fond prédéfini. Il y a moyen d’obtenir des résultats vraiment étonnants. Nintendo oblige, les thèmes de Mario, Zelda, font partie des musiques de fond alors que vous interagissez plus avec les célèbres bruitages inhérents à la série.

Volvoice

Encore un pkankton qui réagit au micro. Celui-ci vous propose d’enregistrer votre voix et de la déformer (accélération, décélération, inversion...) en prenant différente forme.

Veuillez noter que le bouton select vous permet d’accéder à d’autres variants d’un même stage lorsqu’elles existent. Dans le cas contraire, le stage est juste réinitialisé, comme si vous aviez fait appuyé sur reset !

Du côté des graphismes, le choix s’est porté sur des dégradés de couleur épurés. Venir dire que les graphismes d’Electroplankton sont vides est une facilité d’esprit dans laquelle je ne plongerai pas : ce serait un peu comme dire que Rez est moche... Pourtant, certains testeurs n’hésiteront certainement pas à le faire et je fais donc appel ici, cher lecteur, à votre ouverture d’esprit. Les fans ont maintes fois démontré par le passé que les jeux les plus cultes sont souvent les jeux les plus simples. Electroplankton n’est finalement qu’une illustration supplémentaire de cette thèse. Un vrai souffle rafraîchissant.

Graphismes : 92%
Eh bien oui, ça n’a rien d’impressionnant, c’est vrai, la DS peut se prélasser à l’aise, mais voilà, c’est esthétique et c’est complètement différent de ce qu’on peut voir d’habitude !

Animation : 86%
Les animations sont très fluides malgré le grand nombre de sprites et les effets spéciaux assez nombreux.

Jouabilité : 95%
Intuitif à mort, ce jeu ne pourrait exister que sur DS tant l’utilisation du stylet est intelligente.

Bande Son : 87%
Même si vous n’êtes pas un grand compositeur, vos créations vous surprendront ! Un bémol cependant pour la qualité du son enregistré au micro.

Intérêt : 92%
Si vous mordez à l’hameçon, voilà un titre dont la durée de vie est illimitée. Vous le resortirez à coup sûr de temps en temps de votre étagère pour un excellent moment de détente.

Note Globale : 90%
Nintendo continue à prendre des risques en innovant, on ne peut qu’apprécier ce choix !


Livr
NOTE : 09/10