Consoles-Fan
18/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Nintendo E
Nintendo empile les hits et sert du Mario

Nintendo Benelux organisait ce mardi 21 juin son E

Sur GBA, j’ai eu l’immense bonheur d’essayer Gunstar Super Heroes qui se révèle bien être LA tuerie que tout le monde attend ! La réalisation est exemplaire, bourré d’effets spéciaux comme des zooms ou des rotations. Les fans du premier opus sur Megadrive ne seront pas dépaysés puisque les armes et le concept de combinaison ont été conservés. D’autres petites nouvelles sont venues se rajouter. Le gameplay est impeccable, on s’amuse dès les premières secondes. En bref, il n’y a aucune hésitation à avoir pour le mettre en précommande.

La GBA Micro qui sort chez nous à la fin de l’année circulait dans la salle, sous le manteau ! Un très bel objet, bien design, bien high tech, qui tient dans la paume de la main et ne pèse quasiment rien ! L’écran, bien que plus petit que celui de la GBA offre une meilleure clarté.

Mario Tennis faisait aussi office de hit en puissance sur GBA, mais en règle générale, il faudra compter avec Mario pour la fin de l’année car Nintendo va nous bombarder de titres moustachus sur Gamecube.

Tout d’abord, il y a le Dance Dance Revolution with Mario, présenté en version jouable avec le tapis s’il vous plait. Pas de grosses surprises de ce côté-là du point de vue du gameplay mais l’interface graphique colorée où l’on pouvait voir Mario se trémousser aux côtés de son frère dandinolant et la présence de stages à la Mario jouables au tapis étaient réjouissantes.

Mario Baseball en a étonné plus d’un, et moi le premier. Sport plutôt ignoré dans nos régions, l’aspect délirant de ce sport que Mario rajoute à ses compétences (quel sportif ce Mario) rajoute un véritable intérêt pour les joueurs hermétiques à ce type de jeu. Nous restons donc bien dans le même type d’ambiance que Mario Tennis.

Mario Soccer illustre une fois de plus la capacité qu’ont Mario et ses amis à être très polyvalents dans le milieu du sport. Ce jeu devrait faire un carton à sa sortie vu la popularité de ce sport dans nos contrées.

Mario Party qu’on ne présente plus revient pour la septième fois avec de nouveaux jeux compatibles avec le micro mais surtout la possibilité de jouer à 8 !

Mais la star de la soirée restait incontestablement Link qui ne m’a pas impressionné tant que ça sur le plan graphique. Certes, le sentiment de hit incontournable transparaît de ce jeu qui présente déjà en quelques minutes mille facettes, des décors dépaysants, un gameplay parfait bourré de variétés. L’influence d’Ocarina Of Time est une évidence, et forcément, ça donne envie, d’autant plus que le jeu est bien confirmé pour la fin de l’année !

Sur DS, Nintendo a démontré sa capacité à aligner un grand nombre de titres de grande qualité pour cette fin d’année. A ce niveau-là, ça s’appelle même un rouleau compresseur. Viewtiful Joe de Capcom était même présent en version jouable et n’avait pas grand-chose à envier à son grand frère sur Gamecube ! Kirby officiait dans un coin, sûr de lui et de son gameplay dédié au stylet, efficace, simple et fun comme pas possible ! A l’autre bout, on pouvait admirer de nombreuses bornes dédiées à Nintendogs, l’un des deux titres que Nintendo semble vouloir appuyer un peu plus que les autres. Ce tamagotchi très évolué a déjà fait l’objet d’une preview dans nos pages. Personnellement, je craque à chaque fois à la vue de ces petits chiots affectueux qui viennent se frotter à l’écran de votre DS.

Mais l’annonce la plus intéressante pour cette console reste sans conteste l’arrivée du jeu en ligne sur DS pour le second semestre avec juste LE jeu qu’il fallait pour soutenir cet évènement : Mario Kart DS. Le titre de Nintendo est mégafluide, les sensations de pilotage sont très proches de Mario Kart 64 (ma version préférée). Bref, Nintendo semble avoir mis les petits plats dans les grands pour nous faire passer un Noël de rêve !