Consoles-Fan
16/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
War Of The Worlds
Votre guerre, vous la voulez avec
ou sans extermination ?

Ce film aurait du s’appeler

Ce film se limite donc à un déluge d’effets spéciaux qui nous montrent un ILM en grande forme. C’est impressionnant sans pousser pour autant le caractères destructeur à l’extrême comme on a pu le voir à l’époque dans Independance Day. Certes, des immeubles, des autoroutes, des quartiers sont détruits, mais on entre pas dans un voyeurisme exagéré. Tout le film suit une petite famille décomposée : il y a le père, le fils et la fille. La mère est déjà recasée... et enceinte ! Pour la petite histoire, l’actrice était vraiment enceinte, il n’y a donc pas eu de recours à un trucage.

Run, Tom, run !

Et il faut fuir ! Alors ça court beaucoup, ça fuit un peu plus, ça échappe de près à la mort, ça se confronte à la cupidité des hommes pour faire moraliste et ça fuit encore et encore, au sein même du front mené par des aliens écrasants, exterminateurs, ultradominants. Les hommes ne peuvent que subir les attaques d’un monde dont la technologie est largement supérieure à la nôtre. Il n’y a plus rien à faire, nous sommes perdus, pour vivre heureux, vivons caché, et courons entre les lasers dans l’espoir de passer entre les mailles du filet.

L’aspect grand spectacle aura sans doute raison de l’attention du spectacteur qui restera cloué devant l’écran. Mais diverses incohérences un peu trop nombreuses à mon goût viennent ternir le tableau. A un certain moment du film, une sorte de grand bras flexible muni d’une sorte de caméra en forme d’œil vient fouiller la cave d’une maison où la petite famille s’est réfugiée. Comment une civilisation aussi avancée que celle de nos chers envahisseurs ne connaissent-ils pas la vision thermique ? Cela aurait certainement enlevé une bonne part de suspens !

Mais alors, après nous avoir justement tenu en haleine pendant tout le film, Steven Spielberg nous sert le dénouement en 15 secondes ! Le couperet tombe, ainsi que le rideau et la salle se vide. ? Je ne reproche pas vraiment la fin, scénaristiquement parlant même s’il est évidemment qu’elle arrange bien tout le monde ! L’idée est sympathique mais ce n’est pas non plus une grande trouvaille. De plus, on peut se demander comme les aliens si malins n’ont pas été plus prudents. Mais bon, ce que je reproche à cette fin, c’est d’arriver comme un cheveu dans la soupe et croire que cela va suffire au spectateur qui n’a pas besoin d’en savoir plus. En bref, j’ai quand même envie de vous dire qu’un film catastrophe comme War Of The Worlds n’aura jamais aussi bien mérité son qualifiquatif. J’étais venu voir un film grand spectacle et je n’ai retenu que la pirouette pour la fin.


 R