Consoles-Fan
18/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2958 articles en ligne

 
Pac-Pix
Quand j’
Je dessine toujours tr

Pac-Pix faisait partie des jeux intrigants de la DS, proposant des graphismes minimalistes pour mieux se concentrer sur le dessin. Namco a eu une id

Si le principe de Pac-Pix s’apparente à un Pac-Man, à savoir, engloutir des fantômes, sur le plan du gameplay, il n’en est vraiment plus rien. On dit merci au stylet au passage qui rempli ici un maximum de fonctiones. Vous allez devoir dessiner Pac-Man. Au début, je trouvais que la tolérance du dessin était alléatoire. Mes Pac-Man ne se formaient pas toujours. Il faut dire que je suis un piètre dessinateur. Mais je n’avais en fait pas compris qu’il faut tracer son Pac-Man toujours de la même manière, en commençant par sa bouche de haut en bas et en terminant par un cercle pour terminer son visage. Si vous obéissez au pied de la lettre à cette règle, même le plus infâme des Pac-Man fera son office. Puisque vous dessinez Pac-Man, vous avez le droit d’en faire de différentes tailles. Mais bien entendu, un petit Pac-Man attrapera des fantômes plus difficilement qu’un gros Pac-Man remplissant presque tout l’écran. Cependant, ce dernier sera plus difficile à manier. Car vous devez aussi tracer des barrières. Lorsque votre Pac-Man dessiné rencontrera une barrière, il bifurquera dans le sens de votre trait, vers la gauche ou vers la droite. Mais vous ne pourrez pas lui infliger un retour de 180°. Des obstacles peuvent aussi être placés sur la piste généralement assez vide. On y trouve en effet que des fantômes de toutes sortes dont l’agilité varie en fonction de leur espèce. Certains fantômes tenteront de vous feinter, d’autres, munis d’un bouclier ne pourront être croqués que de dos ! Certains items peuvent être aussi placés dans le décor. Ils peuvent se déplacer, ce qui corse souvent pas mal l’affaire. Par exemple, la case « clé » vous donne accès temporairement à une sorte de passage secret qui vous permet de passer habituellement d’un écran à l’autre dans un Pac-Man classique. Ce passage se situer sur l’écran du haut de votre DS. Pac-Man suivra le chemin prédéfini si vous l’y envoyez tout en croquant d’éventuels fantômes. Comme Pac-Man est autodirigé pendant un court instant, vous pouvez très bien décider de dessiner un deuxième Pac-Man. Mais après il faudra être capable de tout gérer, un peu comme les multibilles dans un flipper.

L’intérêt est pour vous de gagner du temps puisque s’il ne vous reste plus de temps, vous êtes déclaré Game Over. De même s’il ne vous reste plus de Pac-Man. Un Pac-Man qui quitte l’écran est définitivement perdu ! Votre stock est indiqué sur l’écran marquoir du haut. Une troisième information vous y est révélé : le nombre de fantômes qu’il vous reste à croquer avant de terminer le stage. Chaque chapitre est composé de plusieurs stages, une sauvegarde automatique se déclenche au bout de chaque chapitre, ce qui signifie qu’en cas de Game Over, vous devez impérativement reccommencer le chapitre depuis le début, ce qui rajoute bien entendu une difficulté supplémentaire, mais pas contraignante, les stages ne sont pas si longs que ça.

Mais plus vous progressez dans le jeu, plus vous découvrez que Namco n’a clairement pas manqué d’idées. Après le dessin des Pac-Man et des parois labyrinthiques, vous devrez dessiner des flèches en prenant bien garde de bien les dessiner dans un certain sens pour bien les valider. Elles partiront alors à toute allure dans le sens que vous leur donnerez afin d’exploser des fantômes enfermés dans des ballons dans l’écran du haut ou encore d’immobiliser temporairement des fantômes dans l’écran du bas, histoire de laisser le temps à votre Pac-Man d’arriver sur sa proie. Cela commence à devenir vraiment compliqué, vous ne trouvez pas ? Et c’est d’autant plus vrai que les éléments se multiplient à l’écran et qu’il y a une règle d’or. On ne pourra valider son dessin que s’il ne touche aucun ennemi ou élément du décor ! Plus tard, vous pourrez même dessiner des bombes : simples cercles à partir desquels vous tirez une mèche vers une bougie qu’il faudra allumer en appuyant sur un interrupteur ! La mèche ne peut évidemment rien toucher : il va falloir zigzaguer ! Une fois allumée, elle se consumera et fera exploser votre bombe qui a une certaine portée en fonction de sa taille et qui détruira certains éléments du décor. Si ces éléments sont en mouvement, gare au timing ! Il restera encore une trace brunâtre, petit souvenir de votre bombe, qui disapraîtra après un moment mais qui vous empêchera de dessiner quoi que ce soit momentanément à cet endroit. Petite ou grosse bombe : là aussi tout est question de stratégie ! Mais il y a bien d’autres idées que je vous livre ici en vrac : des espèces de case ressemblant au logo « Windows - copyrighted Microsoft » renverront votre Pac-Man sur ses pas. Des cases étoiles vous permettent de déclencher des actions temporaires lorsqu’elles sont validées : par exemple vous enlevez un mur qui vous empêchait jusqu’alors de tirer des flèches sur les phantomes en haut de l’écran ? Ces cases peuvent être aussi actionnées par des flèches. N’hésitez pas à utiliser les miroirs disposés dans le jeu pour les faire ricocher. Bref, vous mélez à peu près tous ces éléments de gameplay et vous comprenez bien vite que Pac-Pix est vraiment très riche. Les boss deviennent de plus en plus complexes mais font généralement appel aux dernières astuces que vous venez d’apprendre. En bref, si vous avez une DS, vous devez avoir Pac-Pix !

Graphismes : 67%
a part quelques sprites, complètement épurés puisque c’est vous qui faites le jeu ! La clarté avait tout à y gagner !

Animation : 75%
Aucun problème de ce point de vue là. La DS s’adapte très bien aux dessins que vous proposez.

Jouabilité : 99%
Un gameplay tout nouveau, tout frais, en force avec une quirielle d’idées ! Tout simplement géant !

Bande Son : 85%
Pac-man classics !

Intérêt : 99%
Yeah, Pac-Pix est clairement le jeu du moment sur DS ! Ca sent la déchirure de slip à répétition !

Note Globale : 96%
Pac-Pix est mon gros coup de coeur du moment, il serait vraiment dommage de passer à côté de ce coup de génie, ce chef d’oeuvre, ce futur jeu culte !


Dans le bouquin o
NOTE : 09/10