Consoles-Fan
16/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Sakura Taisen 3

Sakura Taisen revient pour la 4eme fois sur PS2 ! Apr

Si la qualité du jeu n’est plus vraiment à démontrer, et si malgré tout de nombreux joueurs continuent d’attendre une adaptation occidentale mais surtout utopique, on ne peut qu’être déçu face à cette version du jeu. Je pensais au moins qu’ils allaient améliorer le framerate en le passant en 60 images par seconde... Mais non... Et en plus, ils font même moins bien vu que le jeu freeze assez souvent et soufre d’accès disque très mal placés. Même au niveau de la bande sonore, on tombe de haut. Si les musiques identiques à la version Dreamcast sont toujours aussi phénoménales, les bruitages semblent très mal intégrés dans le jeu, en particulier lors des combats.

Certes, il s’agit bien d’une adaptation sur PS2, j’en veux pour preuve la manette PS2 qui apparaît à l’écran lors du tutorial pendant le premier combat. Oui mais voilà, lorsqu’on nous remet virtuellement la VMU Sakura dans le jeu, on se souvient bien rapidement qu’on est pas sur Dreamcast et que pour profiter des infos de cette dernière, il va falloir se contenter d’un écran émulé en haut à gauche de votre téléviseur, que l’on peut faire apparaître et disparaître à volonté en appuyant sur L2 appuyant sur L2.

En faisant part de tous mes états d’âme sur le forum de Consoles-Fan, Sets me demanda de vérifier si au moins les vidéos étaient mieux compressées que sur Dreamcast. En gros qu’il n’y avait plus de nuage de points et qu’on a bien une qualité DVD. Comme j’avais le nez sur l’écran en jouant à la version Dreamcast et que je joue à présent à quelques mètres de l’écran (j’ai déménagé donc c’est normal que les conditions changent non ?), je décidai de me rapprocher de l’écran pour finalement observer que la qualité était équivalent à la version Dreamcast. Par contre, ce rapprochement subi de moi-même vers l’écran me fit constater la présence de la maladie de la PS2 qui commence par « alia » et finit par « sing ». J’aurais mieux fait de rester à distance afin de ne pas être encore plus déçu. Merci Sets ! Ah bravo !

Voilà, c’est à peu près tout ce qu’il y a à dire sur cette adaptation privée également de sa boîte à musique. En gros si vous n’avez pas encore compris tous mes appels du coude : la version Dreamcast est nettement plus sympa ;)

Mais si vous n’avez pas de Dreamcast (tout peut arriver, j’ai même connu des gens qui n’avaient pas de frigo) vous pouvez toujours tenter l’expérience sur PS2. Après tout, vous ferez quand même connaissance avec un des meilleurs tactical adventure auquel j’ai eu l’occasion de jouer. Mêlé à de superbes phases de digital comics avec des expressions faciales powered par le système de LIPS, le jeu mérite largement le détour pour toutes ces splendides scènes d’animation et une foison de grands moments de jeu vidéo que tout fan a le devoir de connaître un jour. Alors même s’il faut faire un plus grand effort pour se le prendre en PS2, le jeu en vaut quand même la chandelle.

Le gameplay est vraiment très accessible. Il consiste un peu comme dans le jeu télévisé pyramide aujourd’hui disparu d’utiliser un nombre maximum de briques. Certaines actions coûtent plus ou moins cher en briques. 4 sortes de barre sont disponibles, Certaines d’entre elles vous proposent des coups moins coûteux en brique mais vous demandent alors de renoncer à certains coup comme par exemple la possibilité de vous remettre de la vie ou de vous défendre.

Les déplacements sont totalement libres, il est loin le temps du case par case. Effectuez toutes vos actions, tour par tour, puis laissez la place aux ennemis pour voir comment ils vont réagir. Ceux-ci attendent d’ailleurs en général que vous soyez dans les parages pour tenter la moindre offensive.

Entre chaque combat, vous aurez droit à des moments de parlotte assez longs au début puis beaucoup plus courts. Ces phases de digital comics vous permettent d’enrichir les relations que vous avez avec les filles que vous commandez. Plus elles vous apprécient, plus elles seront efficaces au combat.

Mais pour le principe de jeu, je vous renvoie plus vers mon test de Sakura Wars 3 sur Dreamcast où tout vous y est expliqué. Je m’attendais plus à décortiquer ici les améliorartions que la PS2 allait apporter, à la limite, constater un statu quo, mais voir régresser ce qui reste encore aujourd’hui une référence sur Dreamcast me peine au plus haut point, aussi, si vous aviez finalement la ferme intention de vous procurer ce titre, sachez qu’il n’est pas trop tard pour changer d’avis sur la plate-forme. D’ailleurs, sur Dreamcast, vous pourrez le trouver facilement à un prix ridicule.

Graphismes : 92%
Toujours aussi joli mais la 3D a un peu vieilli !

Animation : 68%
Pourquoi ne pas avoir fait tourner ce jeu en 60 images par seconde ? Pourquoi tant de freezes ?

Jouabilité : 99%
Excellent gameplay tant sur la clarté que sur l’efficacité.

Bande Son : 99%
Absolument géniale, symphonique, grandiose avec parfois, en total décalage, des accordéons pour faire frenchy ! Ah, les valses musettes !

Intérêt : 99%
Sakura Taisen 3 est clairement une valeur sûre, sans doute le meilleur épisode de la série ! Reste à voir ce que donne ce 5eme épisode !

Note Globale : 88%
On ne peut qu’être déçu par l’adaptation de cet excellent titre Dreamcast sur PS2 que ce soit au niveau des goodies ou de la réalisation, la console de Sony fait moins bien ! Quand on pense que le jeu est disponible sur Dreamcast depuis le printemps 2001, la claque n’en est que plus cinglante.


NOTE : 08/10