Consoles-Fan
23/01/2018

Auteur
  

2890 articles en ligne

 
Destroy All Humans
Piou piou piou piou
Nooon, pas le las

Le plus grand danger pour la survie de l’humanit

L’ambiance du jeu est résolument axées sixties. Les décors sont très détaillées mais un léger clipping est à signaler, plus particulièrement lorsque vous parcourez les décors du haut de votre soucoupe dont l’armement ultrapuissant est toujours disponible pour faire un maximum de dégâts. La vue à la troisième personne permet une bonne visibilité. Par contre, il n’y a pas moyen de sauvegarder au sein d’une mission, donc si vous échouez, vous êtes bon pour la reccommencer du début...

A pied, vous aurez bien des possibilités comme par exemple utiliser vos pouvoir de télékynésie afin de soulever vos adversaires et les balancer dans les arbres. A moins que vous ne souhaitiez agir plus discrètement en projetant un effet holographique (holobob) ressemblant aux êtres que vous scannez. Pourquoi ne pas carrément contrôler le cerceau de vos victimes afin de leur faire faire tout et n’importe quoi ? Grâce à un scan cortical, vous pourrez savoir ce que les êtres humains ou les vaches ont en tête. Pour ces dernières, en général, c’est meuh ! Ce scan peut vous être très utile pour regagner un peu de concentration, ce qui vous sera très utile pour manier vos pouvoirs ! Attention, si ces derniers sont très amusants à utiliser, ils sont aussi limités. Au bout d’un moment, Crypto attrape mal de tête et doit faire une petite pause avant de recommencer. Cela se modélise par une barre qui se vide à chaque fois que vous utilisez un de vos pouvoirs et qui se remplit assez rapidement lorsque vous n’en utilisez pas.

Si vous êtes plus du genre à bourriner, vous pouvez très bien utiliser une de vos nombreuses armes afin de tuer vos adversaires. Le Zap-O-Matic est l’arme par défaut, elle électrocute votre victime de manière plutôt cartoonesque. N’oubliez pas d’extraire leur cerveau riche en ADN. En gros, la population humaine va souffrir et vous allez en assumer l’entière responsabilité mais pas pour très longtemps. Non pas que la durée de vie du jeu soit extrêmement courte, mais surtout parce que Deastroy All Humans est très répétitif malgré le fait qu’il ne s‘agit pas seulement de tout détruire à tout va. Certes, les missions sont assez délirantes. Vous allez devoir prendre la place de divers personnages ou la jouer un peu plus finaud que ce que le titre du jeu laisse à supposer. Cependant, on fait rapidement le tour de table et une fois qu’on a compris que Destroy All Humans n’apportera plus grand-chose d’intéressant ou d’innovant, l’ennui s’installe.

Mais n’oubliez surtout pas un point fondamental. Ne vous faites pas trop repérer. Plus les humains seront suspicieux, plus ils auront tendance à alerter les forces de l’ordre et cela risque fort de contrecarrer vos plans. Ne vous effrayez tout de même pas trop : l’intelligence artificielle est très limités. Partez vous cacher et vous verrez que bien rapidement les recherches cesseront d’elles-même. en général, vous n’êtes pas poursuivi bien longtemps.

Destroy All Humans avait un vrai potentiel comicodélirant malheureusement, je trouve que finalement, cet aspect a été inexploité. Destroy All Human n’en est pas mauvais pour autant, il est juste très banal.

Graphismes : 92%
La Xbox permet de bien belles choses : ça fourmille de détails.

Animation : 85%
Un poil plus fluide et j’aurais été très heureux.

Jouabilité : 75%
Un gameplay très classique avec une gestion de saut multiple assez détaillée et un accès à l’armement pas trop compliqué.

Bande Son : 87%
Ambiance film de science-fiction de la moitié du sicèle passé !

Intérêt : 59%
Un titre qui me laisse finalement indifférent faut d’être passé un peu à côté de son concept !

Note Globale : 68%
Si vous êtes tout de même intéressé par ce titre, essayer de vous le procurer d’okaz histoire de ne pas être trop déçu.


NOTE : 06/10