Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Monster in law
C’est un monstre
mais je l’adore

Ch

Et puis finalement, ça se laisse regarder. C’est amusant sans être vulgaire. C’est pas grandiose, mais cela reste honnête. Le concept est assez simple : comment faire bon ménage avec sa belle-mère, comment accepter sa belle-fille ?

Alors, vous vous en doutez, la majorité du film, rien ne se passera correctement. On se crêpe le chignon, on installe ses petites vengeances personnelles. Et puis finalement, on se fait des bisous parce que tout le monde il est gentil, tout le monde il est charmant. La fin du film, sur fond de guimauve et de morale typiquement hollywoodienne prenant bien garde à ne froisser aucune partie, aucun spectateur s’identifiant dans le rôle de la belle-mère ou de la belle-fille, a tendance à faire un peu retomber le soufflé. Dommage, car j’avais quand même bien ri malgré la piètre prestation, une fois de plus, de Jennifer Lopez qui assume certainement son rôle de potiche. Par contre, Jane Fonda de retour après sa dernière apparition dans Stanley et Iris, il y a 15 ans, ça fait plaisir à voir.


 R