Consoles-Fan
12/12/2018

Auteur
  

3056 articles en ligne

 
Sega Ages 2500 Vol 9 : Gain Ground
Qu’est-ce qui a pouss
L’app

Gain Ground est un jeu d’action un peu

Pour y arriver, vous disposez de divers personnages qui ont chacun leur propre armement. 2 types de tirs par personnage sont disponibles, avec des propriétés bien distinctes. Ils sont plus ou moins rapides, plus ou moins destructeurs, ont une portée plus ou moins grande, provoquent une surface d’impact plus ou moins importante, peuvent atteindre des ennemis postés en hauteur ou non.

Lorsque vous mourrez, en un seul coup, vous passez la main à un autre personnage et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il ne vous en reste plus en réserve. Cependant, les continues sont infinis et ne vous obligent même pas à reprendre le stage depuis le début. En chemin, vous pourrez récupérer éventuellement d’autres alliés tels des items à ramasser ! Ils rejoindront votre groupe si vous les emmenez sains et saufs à la sortie du tableau !

Tout cela semble bien complet mais ne nous y trompons pas, le gameplay reste vraiment très oldschool. L’intelligence artificielle aussi... Les ennemis vont donc bêtement vous foncer dessus, ce qui peut s’avérer vite gênant vu leur surnombre et votre lenteur de déplacement. D’autres auront un déplacement prédéfini. L’idéal est de dégarnir progressivement une aile, puis vous pouvez tenter de passer la dizaine de tableaux ponctuée par un boss qui conclut chaque stage. Chaque stage est une bonne occasion pour changer de décor, d’époque et donc aussi de textures. Celles-ci sont généralement répétées et c’est la présence de plus ou moins de polygones à l’écran qui donnent un cachet pauvre ou vraiment très pauvre... Quelques effets de transparence, pyrotechniques ou d’eau assez piteux tentent désespérément de donner un coup de fouet au jeu.

On aurait pu croire que c’est le jeu en lui-même qui gagnerait de l’intérêt en variant un peu les concepts et en obligeant le joueur de s’adapter comme il peut mais il n’en est rien, Gain Ground est définitivement répétitif et il faudra être un sacré fan de shoot-them-up comme moi pour s’y accrocher un minimum avant de découvrir qu’il n’y a pas grand chose de croustillant dans cette galette.

Gain Ground n’est pas une daube, mais ce n’est vraiment pas non plus un bon jeu. Je pense que c’est essentiellement le jeu en lui-même et son concept qui ont vieilli. Les bonnes idées sont intemporelles. Dans ce type de jeu, on a fait tellement de progrès dans le bon sens du terme que revenir autant en arrière relève du masochisme. Quand je pense que sur Megadrive, le jeu était vraiment excellent pour l’époque ! Ah oui, un dernier point, avoir la possibilité de jouer à 3 comme dans la version Arcade aurait été vraiment sympa. On aura droit ici qu’au mode 2 joueurs. Flemme, quand tu nous tiens !

Graphismes : 45%
Même si le concept veut de la 3D simpliste, le résultat est ici plutôt navrant car pas très esthétique.

Animation : 65%
Pas de soucis de ce point de vue, ça aurait été le comble. Par contre, je n’aborderai pas avec vous les différentes animations des personnages à l’écran car ça ne ressemble pas à grand chose.

Jouabilité : 78%
Le gameplay est très honnête mais j’aurais apprécié des déplacements un peu plus rapides !

Bande Son : 60%
Là non plus pas vraiment inoubliable...

Intérêt : 53%
Gain Ground partait certainement d’un bon sentiment mais cette fois-ci, l’adaptation trait pour trait ne suffit plus. A quoi bon exposer tant de diversités si ce n’est pas pour s’en servir, on se le demande !

Note Globale : 58%
Gain Ground est le premier Sega Ages décevant sur PS2. Espérons que cette faute de goût ne sera que passagère.


NOTE : 05/10