Consoles-Fan
19/11/2018

Auteur
  

3051 articles en ligne

 
Simple Series vol. 46 : The Kanji Quiz
Testez votre connaissance
des kanji japonais

D3 Publisher ; toute une institution pour l’amateur de jeux japonais d


The Kanji Quiz bénéficie de l’attestation du Ministère de la Culture, de l’Education et des Sports japonais. Sa base de donnée se compose de questions posées lors de différents tests de connaissance. Le joueur sera donc interrogé de la même manière que les écoliers japonais. Le premier niveau se compose de questions sur les hiragana, katakana et 80 kanji tandis que le niveau le plus élevé balaie les 1945 jouyou kanji officiels que tout jeune doit connaître à sa sortie du lycée. Les deux gros morceaux du jeu sont le Kanji Kentei et les Mini Games. The Kanji Quizz propose un menu d’options classique, notament pour consulter ses scores aux différents tests et une page de présentation qui décrit le contenu de chaque niveau.

Les mini jeux sont au nombre de cinq et sont tous jouables seul ou à deux :
- Kanji Ate, le jeu consiste en un QCM. Un kanji ou un composé est caché et se dévoile au fur et à mesure que le chronomètre tourne. Le but est de trouver la lecture du composé ou du kanji le plus rapidement possible afin d’avoir un score maximum. Le niveau n’est pas réglable et l’on est susceptible de tomber également sur des kanji n’appartenant pas aux Jouyou Kanji comme par exemple les kanji de nom de poisson. Ce mini jeu est assez intéressant car il permet de tester sa rapidité. En revanche, j’ai trouvé totalement stupide le fait de cacher en totalité le kanji pendant les 5 premières secondes et de devoir attendre la fin du premier pallier pour pouvoir enfin distinguer quelques traits du caractère.
- Hayatoki Kanji, ce second jeu est beaucoup plus intéressant pour tester sa vitesse de lecture et sa connaissance du vocabulaire puisque cette fois-ci le kanji ou le composé est dévoilé totalement et on a 30 secondes pour répondre à un maximum de questions. C’est simplement dommage qu’on ne puisse pas régler le chronomètre pour éviter de repasser par un menu nous proposant de continuer une nouvelle série.
- Kanji Kankeisuijaku, malgré son nom un peu effrayant, ce mini-jeu se révèle être le plus amusant et le plus facile des cinq. Le but consiste à reconstituer des paires de kanji complexes disposées sur une grille tout ça en un temps très limité. Les kanji ont systématiquement la même clef et il faudra donc se concentrer sur la partie droite pour les distinguer les uns des autres.
- Yojijukugo, comme le titre l’indique, ce mini game est un test de connaissance des composés de quatre caractères. C’est probablement le mini jeu le plus difficile puisqu’il requiert une excellente connaissance du vocabulaire mais aussi une bonne rapidité de lecture. Le jeu génère un composé de 4 kanji dont un est masqué. Il faudra donc retrouver le kanji manquant parmi 10 réponses possibles en un temps limité.
- Rittai Kanji dans ce jeu un modèle 3D d’un kanji tourne et il faudra deviner sa forme parmis une sélection de 4 réponses. Les kanji proposés sont en général de construction simple et on parvient à les reconnaître en quelques secondes.
Le problème de ces mini-jeux vient surtout de l’absence d’un menu de paramétrage. La difficulté des kanji comme les durée des épreuves est gérée par la console. La pédagogie voudrait que le joueur puisse lui-même concocter son programme de test afin de travailler sur ses faiblesses et laisser de côté ses points forts.

Le Kanji Kentei est le mode sur lequel on passera le plus de temps et c’est aussi le mode qui permet de vraiment évaluer son niveau. 10 niveaux de difficulté sont proposés et le joueur pourra donc choisir grosso modo les kanji sur lesquels il va être interrogé. Le jeu étant destiné a un public japonais avant tout, les niveaux sont découpés selon le système d’apprentissage en vigueur au Japon. Cela peut poser problème pour un joueur étranger qui aurait suivi une méthode d’apprentissage différente. Par conséquent, il pourrait ne pas connaître certains kanji exigés pour un niveau donné et au contraire en connaître d’autres d’un niveau plus élevé. Quoi qu’il en soit le panel de questions est suffisamment important pour que ce détail ne soit pas trop pénalisant. Chaque niveau regroupe des questions et des exercices différents portant à la fois sur la capacité de lecture, sur la compréhension du vocabulaire dans un contexte donné ou tout simplement sur la connaissance du tracé des kanji. Le choix est large et les tests sont plutôt bien réalisés. A chaque fin de session votre pourcentage de réussite est calculé et le jeu vous gratifie d’un graphique qui met en lumière vos points forts et vos points faibles.

Techniquement le jeu ne casse pas des briques et pourrait tourner sur Psone sans aucun problème. D’ailleurs cette version Ps2 n’est qu’une mise à jour du Simple Series 1500 vol.18 disponible sur la première PlayStation. Le jeu est composé uniquement de tableaux et de textes qui ne mettront pas à mal la lentille de votre console. Le fond sonore est relativement austère lui aussi mais ce n’est de toute façon pas ce qu’on recherche quand on joue à ce genre de jeu. The Kanji Quiz n’est d’ailleurs pas un jeu à proprement parler ce serait plutot un examen interactif comme il en existe pour le code de la route. Son seul but est de tester vos connaissances et l’objectif est largement rempli. En revanche ceux qui recherchent un outil d’apprentissage peuvent passer leur chemin, The Kanji Quiz n’est pas un manuel scolaire et aucune explication sur les erreurs commises ne vous sera fournie en fin de test. Le jeu s’adresse à la fois aux débutants et aux personnes ayant déjà de solides connaissances de la langue. Toutefois les possibilités de test seront bien plus nombreuses pour quelqu’un qui connaît un bon nombre de kanji tandis que le débutant devra se contenter d’une petite partie des options proposées.

The Kanji Quiz est donc un bon logiciel éducatif avec ses 20 000 questions, ses mini-jeux et son mode deux joueurs. Toutefois, il ne remplace absolument pas un ouvrage papier mais propose une alternative ludique dans l’apprentissage de l’écriture japonaise. Il vaut très largement le prix auquel il est proposé, environ 2000 yens.


Editeur : D3 Publisher

Concepteur : Vingt-et-un Systems

Genre : Ludo-Educatif

Origine : Japon

Nombre de Joueurs : 1-2

Sortie : 18 mars 2004

NOTE : 07/10