Consoles-Fan
19/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Primal Image
Trop tard, je l’ai achet
Primal Image est un non-jeu, un attrape-gogos, la honte de la famille des jeux vid

Primal Image (vol 1.) est un jeu qui a vu le jour tr

Et sinon, y’aurait pas un jeu de beach volley caché par hasard ?

4 personnages sont sélectionnables : 3 nanas (Yuki Terri, Anna et Non) et un « Steevy du loft » qui répond au nom de Nobu. Chacun d’eux possède sa propre démo en temps réel assez jolie mais peu pêchue et donc la motion capture reste très timide vis-à-vis par exemple de Digital Dance Mix sur Segasaturn, bien plus audacieux et rapide dans l’animation. Même si les deux jeux restent des expériences fort différentes, ils restent techniquement comparables puisqu’il s’agit de faire évoluer une caméra autour d’un personnage en 3D qui gigote !

Autant vous le dire tout de suite, le seul perso au charisme réussi est Anna toute vêtue de cuir jusqu’aux cornes ! Les autres persos sont plutôt laids. Chaque personnage possède 3 tenues. Yuki préfère les robes courtes de soirée avec une tirette sur tout le long, les bikinis ou les tops blancs avec un short (mais mon dieu qu’il est short). Anna aime le cuir, nous l’avons vu plus haut, mais il lui arrive aussi de porter des chapeaux de cowboy en léopard ou de se déguiser en soubrette. Non préfère les jupes noires en toile transparente et les petits hauts roses à pois blancs, les longs pantalons noirs et pulls à col roulé ainsi que les uniformes de lycéennes. Enfin, Nobu met des pantalons noirs tout en cuir et des t-shirt bleu marine mais il n’a pas assez d’argent pour se payer d’autres vêtements ! D’ailleurs il n’a pas assez d’argent non plus pour se payer toutes les options du jeu : c’est triste ! (Heureusement que je bosse pas sur un site de mode, y’a de quoi déprimer !)

Mais y’a rien dans ce jeu...

Plusieurs modes de jeu s’offrent à vous. Tout d’abord, prendre des photos de votre modèle. Une caméra tourne dans tous les sens. Il suffit de cliquer au bon moment pour faire les plus jolies photos et concilier angle de-vue, plongée, contre-plongée et mouvement d’allégresse du mannequin ! Vous pouvez aussi changer d’angle de vue. Vous êtes cotés et devez obtenir un maximum de points ! D’autres options vous permettent de choisir vous-même le décor parmi « club », « pool-day », « pool-night », « open cafe » et « room » et d’y installer votre mannequin. C’est rigolo environ 6 centièmes de seconde. Vous pourrez bien entendu consulter votre album de photo à tout moment et frimer auprès des copains, vous voyez ça c’est ma copine à la plage avec un ballon, pour autant que vos amis soient assez naïfs pour croire que vous sortiez avec des idoles virtuelles.

Voilà, Primal Image est d’une pauvreté ludique à faire fuir, on s’amuse quelques minutes à essayer de donner à son modèle les poses les plus grotesques, puis, on abandonne devant une maniabilité si rebutante et devant une si grande perte de temps, car techniquement, vous êtes censés définir la position exacte de votre modèle en sélectionnant une par une les parties de son corps.

Vous l’aurez compris, Primal Image est un jeu qui aurait pu partir sur un concept intéressant mais qui débouche au final sur un jeu sans aucune profondeur. Gardez bien vos sous !

Graphismes : 63%
Techniquement, Primal Image s’en sort dignement mais le character design est laid, mais laid....

Animation : 52%
Les personnages auraient au moins pu être animés correctement... Cela sent le jeu bâclé vite fait mal fait !

Jouabilité : 05%
Une pauvreté affligeante et d’une lourdeur sans aucune comparaison possible !

Bande Son : 12%
Il paraît qu’on appelle ça de la musique, moi j’appelle ça de la pop foireuse.

Intérêt : 01%
Plus nul que ça tu meurs, de mémoire là comme ça, je pense n’avoir jamais croisé de jeu aussi insipide !

Note Globale : 03%
Primal Image est un gros nanard qui risque malheureusement de tenter des joueurs à la recherche d’originalité. Ce n’est certes pas ici qu’ils en trouveront !


NOTE : 01/10