Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Sega Ages 2500 Vol 14 : Alien Syndrome
Quand les aliens sont m
on leur casse un bras

Je dois bien avouer que les premi

Quand Ricky rencontre Marie

Après avoir choisi votre personnage parmi deux disponibles, un homme et une femme, vous allez parcourir l’espace en jouant les envahisseurs auprès de vaisseaux aliens. Dès votre arrivée, la bombe est posée. Il vous reste alors que peu de temps pour quitter le vaisseau truffé d’ennemis. Pour vous en débarasser, des armes aux diverses propriétés comme des missiles à tête chercheuse ou des lasers seront à votre disposition. Lorsque vous mourrez, vous perdez votre arme et revenez sur celle que vous possédiez précédemment. Vous ne pouvez pas sauter mais en revanche, vous avez avec vous des bombes auto-nettoyantes au visuel saisissant.

Get out of here !

Mais trouver la porte de sortie n’est pas suffisant ! Il va falloir libérer un nombre minimal de prisonniers. Le reste pourra crever dans l’explosion. C’est assez mauvais esprit mais il semble que des pertes minimales soient acceptables ! Tout cela fait assez Burning Rangers sauf qu’à la place de libérer les personnes des flammes, il faut les libérer des aliens. Ces prisonniers ne peuvent se déplacer : ils sont capturés dans une sorte de cocon. Pour les libérer, il suffit d’aller à leur rencontre. Leur emplacement est déterminé sur la map.

Une fois que vous tentez de fuir, votre chemin est bien entendu barré par des boss assez intéressants dont le comportement à l’ancienne est réjouissant. Attention, car ici aussi votre temps est limité. Prenez bien garde d’emmener avec vous la bonne arme ! Une fois éliminé, vous fuirez en vaisseau in extremis avant de vous rendre vers le prochain vaisseau alien.

Si les couleurs sont plutôt glauques ce qui est plutôt normal pour ce type de production, on appréciera beaucoup les effets de lumière et le dynamisme de la caméra qui suit vraiment très bien l’action. Elle n’hésite pas à dézoomer énormément pour que vous puissiez avoir une excellente vue s’ensemble à tout moment. Cela vous permet par exemple de toujours garder un œil sur le boss qui aurait été faire un tour à l’autre bout de l’écran. La réalisation globale est vraiment pas mal, les tirs sont pêchus, mais on aura beau dire ce qu’on voudra, on reste tout de même au niveau de la réalisation d’un Sega Ages, et les multiples ralentissements rencontrés lorsqu’il y a trop de monde à l’écran qui se traduisent par exemple par un baisse de la vitesse de déplacement et de la fréquence de votre tir restent tout de même impardonnables.

Alien Syndrome n’est donc pas parfait, il souffre par ailleurs d’une durée de vie assez courte mais il est très fun, cela devrait donc suffire pour vous convaincre de dépenser 2800 yens dans ce titre.

Graphismes : 77%
Plaisants dans l’ensemble : ce titre ne sent pas l’arnaque !

Animation : 66%
Le framerate est excellent mais les ralentissements sont quand même trop présents.

Jouabilité : 83%
Les nouveaux jeux ont beaucoup à apprendre des anciens !

Bande Son : 67%
Pas inoubliable, il est vrai !

Intérêt : 80%
Encore un sega Ages vraiment intéressant. Bon, vous allez me dire, après tout, c’est facile de prendre le meilleur de sa ludothèque et de la rafraîchir un peu. Mais si ça marche, pourquoi se plaindre ?

Note Globale : 77%
Alien Syndrome a des airs rébarbatifs mais une fois le premier stage franchi, on a bien acquis le principe du jeu et on ne le lâche plus.


NOTE : 07/10