Consoles-Fan
15/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2997 articles en ligne

 
Dead or Alive 3
Coup bas !
Premier jeu de combat sur Xbox, DOA 3 sera-t-il

Disponible pour le lancement de la Xbox de part le monde, DOA 3 serait, comme disent les mauvaises langues, une simple adaptation du deuxi


Maîtrise technique

Ses graphismes de toute beauté confèrent à Dead or Alive 3 la place du plus beau jeu de combat toutes plate-formes confondues. En effet, à sa première rencontre avec le jeu on ne peut qu’être subjugué par la modélisation des personnages et des décors. De plus les atouts tout en rondeurs des combattantes ne font que ranimer la flamme. Mesdames les " gameuses ", ne vous en faites pas, vous en aurez aussi pour vous puisque certains combattants possèdent aussi leur charme grâce à des muscles d’une plastique incroyable ! (nan, je suis pas gay :mad :) Passé le stade de l’émerveillement visuel, l’on en arrive à la découverte d’un gameplay très particulier. Effectivement, nous sommes bien loin de la claustrophobie habituelle des jeux de combats en 3D : les aires d’affrontements bénéficient d’un dynamisme et d’une interactivité hors normes. Les " rings " peuvent avoir plusieurs étages et sortir son adversaire de la surface est chose commune ; on prend même par la suite un malin plaisir à le faire. Les prises ont aussi leur petite nouveauté puisque, par exemple, si vous êtes, vous et votre adversaire dans l’alignement d’un arbre, vous pourrez vous servir de ce dernier comme accessoire en faveur d’une victoire sans pitié. Aucune trace d’aliasing, ni autres phénomènes communs à une autre console dont je n’ai pas le droit de citer le nom (^_^), bref la technique se veut quasi-parfaite, à croire que dès les premiers jeux, la Xbox est déjà maîtrisée par les développeurs.

Gameplay

Allons plus loin dans l’analyse du gameplay de Dead or Alive 3 car c’est vraiment le point important en terme d’achat d’un jeu de combat. Certes, il est très différent de celui des Virtua Fighter ; un bouton pour le coup de pied, un pour le coup de poing, un autre bouton pour faire une prise (évidemment vous pouvez additionner ces boutons à des directions pour effectuer de multiples et divers assauts) ; puis le dernier bouton servant de contre-attaque, je m’explique : si vous appuyez sur ce bouton pile au bon moment (c’est-à-dire quand votre adversaire vous attaque) vous lui renverrez immédiatement cet enchaînement. Et c’est là la bonne idée de la jouabilité ; voici une manière d’empêcher vos duels de devenir des répétitions du coup le plus puissant que propose votre personnage. Si l’on assimile cette particularité à l’interactivité du décor, on obtient un savant mélange offrant un plaisir de jeu incroyable. De plus les combos réalisables en mode Tag (2 vs 2) vous incitent à en apprendre plus sur les combinaisons de tous les personnages.

Même si les détracteurs sont nombreux, et que je fus moi aussi parmi ceux-là, je me vois à ce jour contraint de résilier mon avis. Avec du temps on se prend à aimer cette jouabilité, cela dit tout le monde a ses préférences et l’essayer avant de l’acheter ne sera pas une perte de temps.

Quant aux modes de difficulté, il y en a jusqu’a 3. Le mode Difficile vous posera bien des problèmes (surtout avec les personnages que vous ne jouez pas trop...) pour arriver jusqu’au boss. Ce dernier est l’apothéose, et même si il est ridicule, comme le boss du dernier opus (ouais le mec avec les grosses tatanes qui font mal) il faudra s’y reprendre à plusieurs fois avant d’en venir à bout !

Nouveautés (vais-je tenir plus de 4 lignes sur ce sujet ?)

Gasp ! Navré de vous dire qu’aucune nouveauté n’est à signaler, si ce n’est l’apparition de 3 nouveaux combattants (3 + 1 caché) qui ne sont autres que Hitomi, Brad Wong et Christie. Cela dit, le rajout d’Hitomi est presque inutile puisqu’il n’introduit aucune nouveauté dans le maniement ; seul compensera son physique d’écolière (avis aux pédophiles). Mais (toujours un "mais" qui coince dans les tests de jeux vidéo) Brad Wong et Christie apportent vraiment quelque chose. Le premier qui pratique la boxe de l’homme saoul, et sa camarade Christie et sa boxe du serpent (bien connue pour ceux qui ont vus la pub télévision DOA 3) redonnent un léger souffle à la série.

Tu veux une claque ?

Les personnages sont au nombre total de 16, avec un petit dernier qui se cache (en passant, bon courage pour le débloquer ^_^) qui possèdent eux-mêmes une multitude de coups allant de la simple petite calotte à la prise de la mort qui tue ! Les petites culottes sont toujours au rendez-vous et contenteront certainement les plus pervers d’entre vous (ok ! j’en fais partie !) quant à l’achat de ce jeu. Les aires de combats sont elles aussi très nombreuses et quand on voit la beauté de certaines, on se convainc de la suffisance quantitative.

Conclusion

Certes, ce n’est pas la renaissance du jeu de combat 3D. DOA 3 n’apporte rien de plus à l’univers vidéoludique si ce n’est cette interactivité qui le distingue des autres softs. Et même si la manette PAL pose une entrave à une bonne jouabilité, Dead or Alive est bel et bien le seul sur Xbox. Doté de graphismes hors pair, d’une bande son assez agréable (Aerosmith), on sera donc généreux avec Tecmo en leur apportant notre contribution =o) Pour finir, on dira que le mode multijoueurs et les p’tites culottes suffiront amplement pour dépenser 61 euros chez nos crémeries habituelles !

Matsuke


NOTE : 07/10