Consoles-Fan
19/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Genji
Une pi
mais sans originalit

Apr

Si vous avez l’impression de jouer à Onimusha dès les premières minutes de jeu, rassurez-vous, il n’y a rien d’étonnant, vous avez même mis le doigt dans le mille puisque Genji a été créé par le papa d’Onimusha qui a quitté Capcom pour voler de ses propres ailes en fondant Game Republic. Autant vous le dire tout de suite donc, Genji n’apporte vraiment rien d’original, c’est un pur Onimusha-like mais qui a la bonne idée d’être aussi excellent que le troisième opus. Je le comparerai en effet au dernier Onimusha en date sur PS2 car ce jeu bénéficie d’un moteur graphique comparable, à savoir de la 3D temps réel comme décor et une caméra fixée sur un rail et toujours bien placée qui permet donc une mise-en-scène judicieuse et des décors encore plus beaux et aucune baisse de framerate, puisque la PS2 n’aura normalement pas à être confrontée à de grandes surprises.

Techniquement, Genji s’aligne aux côtés des plus beaux jeux de la console. Les effets d’eau offrent de bien belles cascades et autres flaques au spectateur, alors que de nombreuses feuilles jaunies ou autres pétales de cerisier virevoltent comme dans un ballet Béjart. Maurice, si tu nous lis. Les effets d’éclairage sont superbes et les ombres parfaitement bien gérées. La nature est enchanteresse et magnifie l’ambiance très Japon médiéval qui fera très plaisir aux amateurs. La musique composée de percussions et de flûte à la japonaise terminent l’ambiance du jeu avec brio.

L’aliasing subsite mais il est très léger, et à ce niveau de réalisation, qui fait appel aux derniers retranchements de la PS2, il est difficile de s’en plaindre. En fait, je n’ai vraiment vu qu’un élément un peu foireux. Il s’agit de la gestion de l’orage : il y a un mélange de textures dans le ciel qui donnent une impression de bug, mais j’avoue être tombé sur ce problème un peu par hasard, n’allons pas chipoter plus loin.

Onimu... pardon, Genji, est donc un beat-them-up enrichi d’éléments d’aventure/RPG. Traverser des villages, gérer ses armes, trouver des amulettes, acheter de la nourriture, revendre de la marchandise ou encore augmenter de level afin d’aggrandir ses différentes jauges seront donc choses des évènements courants dans la vie de notre héros. Cependant, si le jeu donne l’impression de ne pas être linéaire en nous faisant revisiter certains endroits de jour comme de nuit histoire de varier un peu les environnements, ne nous y trompons pas, un point d’exclamation apparaît sur la carte afin de vous indiquer quel lieu vous devez visiter. Dans certains cas, vous perdez même le contrôle total et les déplacements se font automatiquement. Dans ce cas, vous n’avez donc même plus le choix d’aller vous ravitailler au village voisin.

Mais alors, pourquoi un si joli jeu reste quand même un peu en retrait face à un God Of War. Eh bien, tout bêtement à cause du gameplay, largement plus basique, classique. God Of War offre tellement plus de variété qu’il reste à mes yeux la référence sur PS2 malgré la présence de deux personnages, l’un plus rapide et l’autre plus puissant, switchables au point de sauvegarde et avec pour chacun des spécificités bien définies qui vous permettront de progresser dans l’aventure !

Donc, si vous cherchez un autre titre parce que par exemple vous avez déjà terminé God Of War, Genji est un choix très judicieux malgré sa faible durée de vie, un défaut partagé par pas mal d’excellents titres...

Graphismes : 95%
Top of the moumoute !

Animation : 93%
La fluidité est irréprochable.

Jouabilité : 88%
Un poil plus lent que God Of War, un poil moins pêchu, mais largement suffisant pour que Genji soit un hit, dommage que le gameplay reste si conventionnel.

Bande Son : 95%
Les ambiances très japonaises ont une présence marquante.

Intérêt : 85%
Le jeu est excellent mais il est sans doute un peu trop classique. Je lui préfère God Of War plus orienté action pure mais surtout au gameplay plus riche.

Note Globale : 89%
Un excellent titre qui vous aidera à patienter jusqu’au prochain Onimusha !


NOTE : 08/10