Consoles-Fan
25/06/2018

Auteur
  

2964 articles en ligne

 
The Konya wa 12-kai Ikusa Yakyuu Ken Special
Ce qui signifie dans la langue de Moli
A poil !

La saturn est une console pleine de surprise et ce jeu de stip-tease

Prenez une douzaine de jeunes filles qui ont participé à un casting pas bien sévère tant sur le physique que sur le talent et demandez-leur de se trémousser sur une musique ridicule tout en vous proposant pierre, papier ou ciseau !

Vous l’avez compis, le jeu se limite à ça, un simple choix qui n’a que comme suspens de découvrir l’intimité tout de même très limité des demoiselles dans des univers aussi clichés que la chambre à coucher, le salon, la cuisine, le terrain de tennis ou encore le lieu de travail. Ils n’ont pas lésiné sur les styles de phantasme que vous pourriez avoir puisque vous aurez le choix entre l’étudiante, la maîtresse de maison, la bourgeoise, la sportive, la plantureuse ou la maigrichonne...

Statistiquement, vous avez une chance sur 2 de gagner à ce jeu. Soit vous perdez, soit vous gagnez, soit il y a match nul. Mais le jeu triche largement et vous n’arriverez pas à déshabiller grand monde très rapidement. Il y a en tout 5 phrases de déshabillage, accompagnées par après, pour chacune des phrases, d’une nouvelle danse ridicule mais toujours exécutée sur la même musique. En gros, vous gagnez 5 fois et vous verrez la fille toute nue, je peux pas faire plus clair. Ca ne va en tous cas pas trop loin : vous aurez juste droit à une paire de seins et une paire de fesses de temps en temps à l’écran. Mais tout n’est pas aussi simple que ça. De votre côté, vous avez le droit de perdre maximum 4 affrontements puisqu’au 5eme, vous serez déclaré Game Over et la fille se rhabillera. Oui, je sais, vous êtes déçu. Il est en tous cas très étrange de voir que ce jeu n’était pas interdit aux moins de 18 ans. Non pas que le jeu soit torride, mais bien des jeux vont beaucoup moins loin que ça et s’ont affublés de l’interdiction.

Rien que pour les danses improvisées, les mimiques de certaines demoiselles, et les scènes de déshabillage qui frise plus la parodie que l’érotisme, le jeu vaut nettement le détour : il constitue une véritable curiosité que vous aimiez le Hentai ou non. Evidemment, le gameplay est ultralimité mais c’est toujours le jeu que l’on sort pour se payer une bonne tranche de rigolade.

Graphismes : 65%
Une interface simple, des graphismes sommaires, le reste n’est que vidéo assez bien compressée pour une Saturn et plein écran !

Animation : —%
C’est de la vidéo !

Jouabilité : —%
Choisissez juste entre pierre, papier et ciseaux et si vous souhaitez passer la vidéo, appuyez sur XYZ mais c’est vraiment gâcher tout son plaisir !

Bande Son : 71%
A hurler de rire, quoi qu’avoir trouvé des filles prêtes à danser là-dessus relève peut-être encore plus de l’incroyable mais vrai.

Intérêt : 90%
Pour le collectionneur, ce jeu représente clairement une belle pièce. On le resort sans hésiter pour faire rire la galerie.

Note Globale : 82%
Ce n’est pas vraiment un jeu mais c’est une vraie curiosité qui vaut tout son pesan d’or. Toutes les personnes que je connais qui l’ont vu ont été séduites. J’imagine déjà la salle de réunion où a pu naître après brainstorming ce projet délirant !


NOTE : 08/10