Consoles-Fan
16/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
The Transporter 2
J’aurais mieux fait de passer par UPS
Elle est toute griff

Les productions Besson se suivent et se ressemblent. Un grand coup d’

Autant vous le dire tout de suite, vous n’avez pas besoin de voir le premier opus pour comprendre le second. Le personnage principal est le même mais il n’y a rien d’autre en commun : la mission est toute nouvelle et n’a même plutôt rien en commun avec l’ancienne.

Cette fois-ci, c’est le cartel de la drogue qui veut s’en prendre au fils d’un haut-responsable chargé d’enrayer le commerce de la drogue. Le rapt n’est en fait qu’un prétexte pour lui inoculer un virus, transmissible dans l’air, afin d’atteindre son cher père qui va faire prochainement une conférence où sera réuni tout le gratin de la lutte antidrogue. Pas la peine de vous faire un dessin !

Inutile non plus de vous dire que The Transporter est une pure perte de temps. C’est plat, c’est écervelé, ça passera sur TF1 dans quelques années.


 R