Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2889 articles en ligne

 
The King Of Fighters 2003
Le combat des rois
un morceau de choix 2003

Cela fait d

Multi-Shift

Dans cette édition, il est possible de changer de personnage en cours de partie. En fait, vous pouvez zapper avec un des équipiers de votre choix, toujours en lice. Si la vie de votre personnage est réduite à néant, votre successeur désigné en début de partie viendra immédiatement le remplacer. Le combat n’est donc plus cindé en plusieurs rounds. L’action est continue ce qui redonne un souffle de dynamisme intéressant. De plus, la possibilité de zapper de personnage en cours de partie ajoute un côté stratégique intéressant. Combien de fois aurions-nous aimé pouvoir mieux nous adapter face à l’adversaire ? Eh bien, maintenant, c’est possible, alors on ne va tout de même pas râler même si cette idée n’innove pas vraiment et que SNK Playmore arrive plutôt même avec une guerre de retard sur le sujet.

Mais il n’empêche que cette adaptation a d’autres réjouissances, sans même compter la présence du Live (espérons qu’il sorte en Europe). Les décors ont cette fois-ci vraiment été refait. Ce sont plus des remodelages ou des dérivés des décors originaux plutôt qu’une véritable adaptation. On sent l’inspiration, le thème, mais ça se limite à cela. L’illusion est parfaite. Les décors en 3D sont généralement des rides dont une scène particulière ce serait échappée pour créer le décor en 2D, fixe mais bourré de charme. Du coup, on se retrouve quand même avec deux fois plus de décor que dans un KOF classique et pour la variété, ça fait quand même plaisir, d’autant plus qu’ils surpassent le 94 Rebout et le Neowave mais restent quand même en retrait derrière les désormais cultes Dreammatch et Evolution de la Dreamcast.

Seulement voilà, des KOF aussi frais que celui-ci, il n’y en a plus eu depuis longtemps. Même la croix directionnelle de la XBox est à la hauteur et je prends un malin plaisir à faire figurer ma dreamteam composée de Kim, Mai et Mary sur le devant de la scène. KOF 2003 surprend sans doute plus par le fait que SNK Playmore semble sorti de sa léthargie que pour sa créativité. En espérant quand même que ce ne soit pas une passade.

Graphismes : 88%
La belle époque est passée mais je reconnais qu’il y a eu un effort.

Animation : 89%
Aucuns soucis, c’est toujours aussi rapide et les animations restent fouillées.

Jouabilité : 93%
L’efficacité est toujours aussi fidèle.

Bande Son : 82%
La bande-son souhaite renouer avec les premiers épisodes.

Intérêt : 90%
Un très bon cru d’autant qu’il est désormais possible de switcher de personnage en plein match !

Note Globale : 90%
The King Of Fighters 2003 m’a clairement convaincu. Je souhaiterais à présent un peu plus d’évolution dans la réalisation et alors on sera proche du nirvana.


Attention, la version am
NOTE : 09/10