Consoles-Fan
19/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3061 articles en ligne

 
Dance Dance Revolution With Mario
Et tu danses , danses, danses,
ce refrain qui te plait.

Rebaptis

Certes, le jeu est très court. Il n’y a que 5 mondes divisés en plusieurs stages mais ces stages sont variés. Soit il s’agit d’un affrontement contre d’autres ennemis danseurs, soit contre un boss, soit une sorte de ride que l’on découvre le temps d’une chansons, en bobsleigh, sur une montagne russe ou encore en bateau. Mais une chose est sûre, cela bouge dans DDRWM, on ne se contente pas juste d’un danseur qui se trémousse sur fond d’effets spéciaux. Visuellement, ce DDR est un des plus beaux et des plus aboutis que je connaisse, il vaut donc forcément le détour pour les fans !

On peut par contre se demander pourquoi le jeu n’est pas un peu plus long, un goût de trop peu persiste après avoir atteint la fin du jeu malgré un grand contentement du à de nombreux minigames rencontrés dans chaque monde et qui permettent d’exploiter le tapis d’une manière aussi intéressante que les Kongas dans Jungle Beat.

Le degré de difficulté n’est pas énorme pour un DDR mais les enfants sont clairement la cible privilégiée de Nintendo même si dans mon cas, DDR m’a fait rêver grâce à ses univers féériques et ses musiques sublimes qui confèrent parfois au jeu des similitudes avec Nights au niveau de l’atmosphère.

Ce DDR reste une excellente surprise malgré sa durée de vie un peu courte. Il est varié et un non initié pourra découvrir les joies du tapie. A noter que de très jeunes enfants peuvent se lancer aussi dans cette expérience tant il est possible de régler la difficulté sur un niveau très bas.

L’aspect mignon du soft ravira les fans de Nintendo qui auraient pu être sceptiques face à l’intérêt d’une telle adaptation, mais ce jeu sort nettement du lot en proposant un scénario, des décors variés et des morceaux connus. Certes un peu plus grand public que les autres DDR qui visent plus le hardcore-gamer, DDRWM a toutes les raisons nécessaires pour tourner sur votre Gamecube, quel que soit votre profil de joueur, c’est une des forces de Nintendo.

Graphismes : 80%
Des décors très réussis et travaillés pour le genre.

Animation : 73%
Mario danse vraiment très mal mais c’était à s’y attendre. Une fois qu’on a vu ça, on ne peut plus avoir honte de sa propre performance sur le dancefloor. Cet aspect un peu ridicule est certainement volontaire vu le jeune âge visé. On est en tous cas loin des chorégraphies de la mort qui tue que la série nous a habitués à voir.

Jouabilité : 73%
Le gameplay est classique mais le tapis sert également à effectuer d’autres mouvement pas toujours liés avec la danse.

Bande Son : 90%
Clap ! Clap ! Clap ! L’univers de Mario et de grands morceaux classiques remixés et entraînants.

Intérêt : 80%

Un DDR innovant mais court !

Note Globale : 80%
DDRWM est un jeu très frais destiné au tout public.


NOTE : 08/10