Consoles-Fan
19/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Sleepy Hollow
La l
Non, non, juste sans t

Tim Burton occupe une place de choix parmi mes r

Tim Burton signe cette fois-ci un nouveau compte qui se déroule à la fin du 18eme siècle, aux allures étranges et maléfiques et fait appel une fois de plus à son acteur fétiche : Johnny Depp. Christina Ricci est aussi de la partie et joue le rôle de Katrina Van Tassel qui ensorcellera Ichabod Crane, un policier new-yorkais, fin limier mais maladroit et plutôt couard. Ce dernier est envoyé hors de son environnement urbain pour enquêter dans un étrange village où des décapitations mystérieuses s’enchaînent les unes après les autres. Les corps sont retrouvés sans tête, du coup, la légende du chevalier sans tête qui refait surface auprès des habitants apeurés. Scientifique, moderne et très citadin, notre ami policier ne croit guère à toutes ces simagrées et tente d’élucider rationnellement cette affaire criblée d’évènements étranges.

Avec ces décors de théâtre un peu chiqués mais travaillés à l’extrême et sa mise en scène magistrale, Sleepy Hollow effraie un peu, divertit beaucoup et fait planer pas mal de mystère. Sleepy Hollow est magnifique mais l’histoire reste très classique, basé sur une légende dont le mystère doit être dévoilé.

Tim Burton renoue avec le sombre, le ténébreux, un genre qu’il adule et qui lui a valu son licenciement chez Disney, Frankenweenie n’ayant pas été très apprécié dans les hautes sphères chez le géant de l’animation. Mais Tim Burton continue en tant que grand enfant à nous faire rêver avec ces films hauts en couleur et en émotion.


 R