Consoles-Fan
24/02/2018

Auteur
  

2901 articles en ligne

 
Yotsuba to !
Ho ! Ho ! Ho !
Tu es le plus beau des bateaux ! Ho ! Ho !

Profitant, de la sortie en version francaise de Azumanga Daioh, la premi

Yotsuba to ! est donc le dernier bébé de Azuma Kiyohiko publié depuis Mars 2003, dans la revue hautement "kimoi" Dengeki Daioh, qui héberge actuellement des séries telles que Gunslinger Girl, Ichigo Mashimaro, Kamichu ! ou encore ToHeart 2. Ce rapide tour d’horizon me semble nécessaire étant donné que Yotsuba to ! fait sans nul doute figure d’OVNI au milieu de ces séries un peu fripones. Certes, les loli-otaku de base objecteront que l’héroine Yotsuba n’a que 6 ans et qu’elle a donc tout a fait sa place au sein de ce magazine pour le moins orienté. Mais laissons donc de côté les choix éditoriaux de Media Works pour nous intéresser plus spécifiquement à la série et aux 4 volumes disponibles jusqu’à maintenant.

Dans cette série Azuma Kiyohiko revient à une construction de la narration très classique, avec des strips tout ce qu’il y’a de conventionnel. On se rappelle qu’Azumanga Daioh tirait justement son originalité de son découpage en "Yonkoma", ces successions de quatre cases verticales. Azuma Kiyohiko fait d’ailleurs un clin d’oeil à ce découpage dans le volume 4 avec un chapitre Kyuukei (repos) portant justement le titre 4-Koma et dans lequel il met en scène Yotsuba dans des sketchs de 4 cases. Yotsuba to ! ne possède pas de trame scénaristique à proprement parler, le lecteur suit les tribulations de Yotsuba qui vient d’arriver dans une nouvelle ville avec son père. À travers le regard candide de la survoltée Yotsuba, Azuma Kiyohiko invite le lecteur à s’émerveiller de tout.

L’auteur a choisi des situations totalement banales qui sous les yeux de Yotsuba se transforment en choses extraordinaires. La raison pour laquelle la sauce prend si bien est que Azuma Kiyohiko a su parfaitement rendre les réactions d’une petite fille, curieuse de tout. De sa facon de parler à ses réactions face au monde, tout sonne juste. L’utilisation exclusive de kana pour rendre ses paroles, un vocabulaire propre aux enfants et ses fréquentes confusions quand il s’agit de mots compliqués rendent très crédible le personnage de Yotsuba. En fait, la petite fille agit exactement comme une vraie gamine de cette age. Totalement ego-centrée elle n’a aucune conscience des dangers potentiels du monde extérieur ni des codes tacites qui régissent la vie en société. Si vous avez déjà eu à faire à des gamins "pile électrique" dans votre entourage vous n’aurez aucun mal à retrouver des situations vécues en lisant Yotsuba to ! Azuma Kiyohiko a un don indéniable pour brosser des personnages attachants et originaux comme en témoingent les divers protagonistes qui gravitent autour de Yotsuba. En trois dialogues et deux situations les grands traits de leur personalité sont posés, tout en continuant à évoluer au fil des chapitres.

En ce qui concerne le design général, si vous avez aimé Azumanga Daioh vous retrouverez ici la même patte. À la différence de pas mal de mangaka, Azuma Kiyohiko prend le parti de créer des personnages simples tout en leur offrant une palette d’expressions relativement vaste. Les graphismes et la mise en scène jouent d’ailleurs un rôle très important dans la transmission du comique. Il arrivera bien souvent qu’une scène quasiment muette, vous arrache un rire stupide, tout comme c’était déjà le cas dans Azumanga Daioh. Ainsi, voir Yotsuba ouvrir des yeux gros comme des soucoupes face à une révélation totalement banale est un véritable régal. Il ne faut pas négliger non plus le travail des assistants qui ont mis en place des décors vivants qui retranscrivent très bien cette ambiance de normalité quotidienne.

Yotsuba to ! c’est l’irruption de l’extraordinaire dans l’ordinaire, un vent de fraîcheur comme on en avait pas eu depuis longtemps. Ce manga est un concentré de bonne humeur et chaque chapitre est encore meilleur que le précédent.

**Extraits du manga**


Titre original : Yotsuba to !

Ann