Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2889 articles en ligne

 
Marvel Nemesis : Rise Of The Imperfects
Tout n’est pas parfait
Mais presque

Marvel Nemesis : l’av

Mais revenons-en au jeu qui nous intéresse aujourd’hui et qui réunit quelques célèbres pointures (Spider-Man, Wolverine, Elektra, Daredevil, The thing...) et de nouveaux ennemis, qui semblent avoir récemment muté et qui vont s’en prendre aux super-héros. Ceux-ci seront bien surpris de découvrir l’incroyable force de leurs ennemis.

Oh, Marvel, Marvel, take me in your arms !

Marvel Nemesis se subdivise en réalité en deux jeux. Un mode story vous ennmène à la découverte de stages de beat-them-all assez restreints mais entièrement destructibles. Vous pouvez saisir moultes objets en fonction du personnage que vous dirigez. Ainsi une grosse brute pourra saisir à peu près tout ce qui lui passe par la main, alors qu’une frêle jeune femme jouera plutôt la carte de la rapidité, pour compenser. Chaque personnage possède un coup qui lui est propre. Elektra peut lancer des couteaux alors que Daredevil se suspend dans les airs à l’aide d’un cable. Les facultés de nos super-héros sont plus ou moins pertinentes mais le fait d’alterner de joueur en mode story permet d’instaurer une bonne variété dans l’action. Celle-ci est d’ailleurs très dynamique avec des petites cut-scènes qui n’hésitent pas à vous montrer certaines cascades impressionnantes.

La deuxième partie du jeu ne vous permettra que de jouer dans des arènes fermées et limitées mais dont les décors sont aussi destructibles. Il y a aussi pas mal d’objets à ramasser très utiles pour s’en servir comme projectile. Si ce que je vous raconte vous fait penser à Power Stone, bingo, vous avez mis le doigt dans le mile à la différence que visuellement, Marvel Nemesis opte plutôt pour des couleurs sombres accompagnées de jolis effets de lumière, qu’il y a nettement moins de variété au niveau des armes et que le jeu ne permets qu’à deux joueurs de s’affronter. En revanche, l’interaction avec les décors semble plus complète et aboutie mais tout en restant moins variée car dans Marvel Nemesis, finalement, on ne fait que détruire tout ce qu’on trouve sur son passage.

Une certaine répétitivité s’installe après quelques temps mais la possibilité de zapper d’un personnage à l’autre gomme un peu ce défaut. Et puis il y a aussi l’aspect des goodies mais surtout des personnages à débloquer dans le mode Story afin de les rendre accessibles en versus. Le nombre de personnages disponibles en début de partie est d’ailleurs fort restreint mais finira par proposer le nombre rondouillard de 18 protagonistes tout de même.

Techniquement parlant, Marvel Nemesis déchire le slip : à la fois fluide et léché (pas le slip, Marvel Nemesis). Les personnages disposent de textures organisques sans pareil et les décors sont tout aussi jolis bien qu’un peu « tous pareils ».

Marvel Nemesis est en tous cas un bonne alternative aux jeux de baston classiques d’autant qu’il propose de bonnes phases de beat-them-up accompagnées de challenges variés comme du contre-la-montre. Je n’ai qu’un reproche à lui faire : l’absence d’un mode 4 joueurs. Si vous êtes un fan de Marvel et que vous êtes plutôt un joueur solitaire, vous pouvez donc vous dirigez sans craintes vers le rayon où votre revendeur aura entreposé le jeu.

Graphismes : 87%
Un peu glauques mais très réussis sur le plan technique

Animation : 85%
30 images par seconde suffisent largement pour ce degré de réalisation !

Jouabilité : 80%
Un gameplay simple et immédiat

Bande Son : 83%
Üne ambiance assez pesante.

Intérêt : 78%
Deux jeux en un : l’investissement est bon d’autant que les deux jeux sont amusants, se complètent bien et n’interfèrent aucunement. Il s’agit bien d’un véritable plus : une initiative comme on les aime.

Note Globale : 81%
Marvel Nemesis crée la surprise, si vous aimez les Marvel, foncez, car on a rien vu d’aussi bon sur ce sujet depuis bien longtemps.


NOTE : 08/10