Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
The Corpse Bride
Faites l’amour, pas la guerre...
Ou alors faites les deux ! Mariez-vous !

Tim Burton n’est d

Le mariage est la principale cause de divorce

Aujourd’hui, pour la première fois, leurs enfants vont se rencontrer. Ils se marieront demain... Ils répèteront donc aujourd’hui-même. Victor est dans tous ses états et ne parvient pas à formuler ses vœux. Il décide de s’isoler dans la forêt proche du village afin de répéter son texte et dans un moment d’alégresse, il passe la bague au doigt d’une branche, du moins, ce qu’il croit être du bois cassant. Le voilà en fait uni désormais à une macchabée et cette dernière n’est pas prête de le laisser filer. Les personnages au comportement défaitiste sont très attachants mais peu crédibles. Qu’importe puisqu’on nage en plein conte burlesque aux allures mortuaires très prononcées. L’humour est bien présent mais surprend assez peu : les gags que peuvent engendrer une telle situation ou le côtoiement de morts sont connus mais bien exploités. Réalisé entièrement en stop-motion, recréant une atmosphère si particulière, le dernier-né de Tim Burton envoûte les esprits par l’imaginaire et la poésie artistique. Si les personnages effilés ne peuvent que rappeler l’Etrange Noël de Monsieur Jack, il faut avouer que le résultat à l’écran libère une toute autre ambiance. L’univers de Jack était imaginaire alors qu’ici, le monde représenté est réel, et ce sont les évènements qui arborent le caractère fantastique. Ni exceptionnel, ni décevant, ce Burton mérite néanmoins le détour si, en tant que fan d’animation en tout genre, vous avez envie de découvrir le travail dantesque qui se trouve derrière ce film très court, il est vrai, mais c’est bien normal.


 R