Consoles-Fan
19/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Demolition Girl
Aaaaaah il est l
Mais nooooon !

Riho Futaba est une gentille fille qui a tout ce qu’il faut l

Attention, ça va piquer !

Si tu vas à Riho !

Stage 1 : L’armée décide d’intervenir immédiatement pour mesurer à l’aide d’un hélicoptère que vous dirigez les mensurations de la voluptueuse afin de déterminer les dosages de somnifère à lui administrer.

C’est quoi qu’il faut faire déjà ? Ah ouais !!!

Prenons les mesures !

Stage 2 : Maintenant que les mesures sont prises, il faut lui administrer la dose nécessaire via des piqures géantes propulsées comme des missiles à partir de votre hélicoptère.

Vous êtes venu à vout de la belle : elle s’est endormie !

Stage 3 : Le belle endormie est transportée par hélicoptère par delà les océans alors que vous assurez sa sécurité depuis votre avion de chasse. Attention : les extra-terrestres ont décidé de s’en méler !

Ca passe même en direct à la télé !

C’est pas passé loin !

Stage 4 : Après avoir perdu la trace de la géante demoiselle, vous la retrouvez du côté du Mont Fuji et plus exactement au Fujikyu Highlands, célèbre parc d’attractions connu aussi sous le nom de Fuji-Q. Voilà Riho qui se retrouve carrément vampirisée par l’espèce de méduse du départ en version génante. Débarassez-vous de ce parasite !

Mmmmm, mais quel beau chapeau !!!!

Kamehamehaaaaaaa !!!!

Et pan dans le ...

Stage 5 : Riho décide d’aller à Shinjuku ! Vite, ralentissez-là avec votre tank pendant qu’on évacue les foules.

Riho : tu lâches ce 25T maintenant !!!!

Stage 6 : Administrez vite l’antidote expérimental à Riho puis détruisez une fois pour toute cette méduse nondedoum !

Queen Kong !!!

Stage 7 : Ah ben non, désolé, y’a pas de stage 7 !

Donc, en comptant environ 10 minutes par stage, vous en avez pour une heure pour terminer le jeu et vous n’y reviendrez sans doute jamais. Inutile donc de dépenser là-dedans plus de 10 euros, même pour le gag, car même la maniabilité est tout sauf intuitive, elle est indescriptible... Techniquement parlant, tout ce qui tourne autour de la demoiselle est plutôt moche mais après tout, la collection Simple 2000 se contente de réalisations légères. Il reste juste donc Riho Futaba qui est bien modélisée mais qui bouge vraiment très mal. Une fois le jeu terminé, vous aurez la possibilité dans le mode Quest de recommencer tous les stages accompagnés de contraintes supplémentaires. Demolition Girl est un jeu anecdotique mais il fallait quand même oser sortir un tel titre. J’en ai rêvé, Tamsoft l’a fait !

Et hop ! Un peu de fan service !!!!

Graphismes : 50%
A part la demoiselle...

Animation : 50%
a part le bouncing breast...

Jouabilité : 22%
J’ai réussi à finir le jeu donc c’est jouable mais en fait c’est vraiment une maniabilité hyper mal pensée !

Bande Son : 62%
Ca ne vous laissera pas sans voix !

Intérêt : 33%
Génial ! Non je déconne ! En fait, il est vrai que sur le papier, le principe est vraiment poilant, mais en tant que jeu, cette fifille géante ne fait pas le poids. Hu, hu, hu !

Note Globale : 39%
Un jeu rigolo mais qui possède tant de défauts et une durée de vie si ridicule qu’il vaut mieux ne pas sortir les billets.


NOTE : 03/10