Consoles-Fan
25/05/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2943 articles en ligne

 
Naruto Narutimate Hero 3
Naruto la la la la la
C’est le plus grand des heros la la la la

Apr


Je ne suis pas un grand amateur d’animation japonaise et je préfère de loin les versions papier de la plupart des séries. Je considère l’anime Naruto comme étant d’assez piètre qualité au regard d’autres séries et ce n’est pas ce DVD bonus qui me fera changer d’avis. Néanmoins, pour ceux que ça intéresse, le DVD contient un épisode d’une vingtaine de minutes dont la qualité est similaire à un épisode TV. Il retrace le début du mode RPG et son seul intérêt réside en fait dans la présence d’indices qui faciliteront la recherche de vos premiers cristaux dans le mode RPG. Ceci étant dit, les cristaux ne sont pas particulièrement bien cachés et on peut sans problème les dénicher par soi-même. Ne soyons quand même pas trop négatif, puisque l’anime est un bonus gracieux qui plaira très certainement à de nombreux fans de la série TV.

Naruto Narutimate Hero 3, tout comme son prédécesseur fait la part belle au jeu en solo et de ce fait nous gratifie d’un mode RPG plutôt conséquent. Ce mode sera un passage obligé pour débloquer un certain nombre de personnages ainsi que la quasi totalité des techniques et objets proposés dans le jeu. Beaucoup moins bavard que le mode RPG du 2, il offre une histoire inédite à la série et de ce fait ne contient pas de spoilers majeurs pour ceux qui lisent le manga en traduction française. Le point de départ est un grand tournoi organisé par Tsunade. Chaque ninja reçoit un cristal - de couleur bleu pour les genin et de couleur rouge pour les chuunin et les jounin - et devra essayer de voler ceux de son adversaire. Le grand gagnant du tournoi verra son voeu le plus cher se réaliser. On prend donc le contrôle de Naruto et on parcourt les alentours de Konoha à la recherche d’adversaires. La grande nouveauté ici est la présence d’une 3D beaucoup plus libre que dans l’épisode précédent.

Le joueur peut maintenant à loisir explorer le centre de Konoha à la manière d’un vrai RPG. On pourra par exemple casser des caisses pour récupérer de l’argent, visiter certains lieux clef, acheter des objets, s’entraîner et se lancer dans un certains nombre d’évènements annexes. La partie scenarisée à proprement parler ne représente en réalité qu’une faible partie du mode RPG et c’est après le grand tournoi que la recherche de techniques et d’objets divers commence vraiment. La bonne nouvelle pour les joueurs occidentaux, est que le mode RPG est beaucoup plus accessible que dans l’épisode 2. Certes, il y a toujours un certain nombre de dialogues et certains objectifs nécessiteront une compréhension relative du japonais mais dans l’ensemble les objectifs à réaliser sont beaucoup plus explicites notamment grâce à la présence d’un radar qui vous indiquera toujours le prochain endroit à visiter. On notera en revanche, la présence d’un certain nombre de menus qui peuvent être gênants au départ mais qui ne présentent pas non plus quelque chose d’insurmontable pour le joueur motivé.

C’est via ces menus notament que l’on accède aux fameuses missions présentes depuis le premier opus. Celles-ci peuvent être choisies à n’importe quel moment du jeu, soit durant la partie scénarisée du mode RPG soit après puisqu’elles n’ont aucune incidence particulière sur la narration. Elles vous permettent de vous entraîner à certaines manipulations particulières ainsi qu’aux mini-jeux disséminés ça et là et de gagner des sous et de l’expérience. La grande nouveauté vient du fait qu’elles ne reposent pas toutes sur un combat aux règles imposées. Parfois, il faudra que vous alliez chercher un objet ou que vous répondiez à un certain nombre de questions pour valider la mission. Chaque mission est classée par niveau comme avant, toutefois j’ai noté une certaine baisse de la difficulté. Dans Naruto Narutimate Hero 3 on n’aura pas de problèmes pour compléter la totalité des missions de rang D à A alors que dans le premier opus les missions de rang B étaient déjà particulièrement corsées. Ceci s’explique peut être par la présence de certains personnages extrêmement puissants qui transforment la majorité des objectifs en promenade de santé. Les missions de Rang S quant à elles ont toujours des objectifs frisant le ridicule à deux ou trois exceptions prêt et seuls les fans acharnés s’y attarderont puisqu’elles permettent uniquement de débloquer des figurines visibles dans la maison de Naruto.

Finir la partie scénarisée du mode RPG ne débloque qu’une partie des personnages disponibles, pour obtenir les autres il faudra se rendre dans le mode Story c’est d’ailleurs ce mode qui vous gâchera tout le plaisir de la découverte quand vous lirez les volumes publies par Kana. En effet, l’histoire suit la trame japonaise et va beaucoup plus loin que ce que l’on connaît en France. Les grandes articulations de l’histoire sont entrecoupées de séquences en vidéo mettant en scènes des affrontements autrement plus classieux que ce que l’anime offre. Relativement court et plaisant à jouer, ce mode permet de débloquer la plupart des personnages "puissants" du jeu et de decouvrir les transformations de Naruto et Sasuke.

Si vous faites un tour dans le menu du mode deux joueurs après avoir terminé le mode RPG et le mode Story, vous noterez qu’il y a encore une case vide. En réalité, cet emplacement cache encore un certain nombre de personnages supplémentaires. Pour les découvrir, il faudra retourner dans le mode RPG et déclencher des évènements annexes mettant en scène les divers protagonistes de la série. Quand vous aurez enfin obtenu tous les personnages le mode un joueur ne sera pas fini pour autant puisque l’obtention des techniques se fait maintenant en fonction non seulement de certains objets particuliers mais également en fonction de l’expérience. A la manière d’un RPG, il faudra donc vous lancer dans de nombreuses missions et combats pour espérer découvrir les divers jutsu de chaque personnage. Naruto Narutimate Hero 3 encore plus que ses prédécesseurs est avant tout un jeu en solo et il vous faudra environ une trentaine d’heures de jeu pour débloquer la totalité des personnages et techniques disponibles.

Les techniques spéciales se répartissent en deux catégories La première regroupe les jutsu classiques que l’on effectue en temps réel durant un match, deux espaces sont disponibles pour les équiper. D’origine chaque personnage possède deux jutsu propres mais au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu d’autres mouvements pourront être équipés. D’autre part, les développeurs ont maintenant implanté un système de contrebalancement entre certaines techniques. Par exemple, si Sasuke lance un Chidori et Naruto un Rasengan en même temps leurs effets vont se compenser. Une barre va alors apparaître au milieu de l’écran et il faudra par une pression rapide du bouton rond faire pencher la balance à votre avantage. C’est un système similaire que l’on retrouve par exemple dans les jeux Dragon Ball Z.

Le second type de technique spéciale sont les jutsu en vidéo qui interrompent le cours de la partie. Dans cet épisode 3, on notera le grand retour de l’enchaînement de boutons qui avait disparu dans le volume 2. Ceux qui préfèrent le système de rotation de stick et de matraquage de bouton introduit dans Naruto 2, pourront néanmoins sélectionner cette option dans l’écran de customisation des techniques (comme ça tout le monde est content). Autre nouveauté, maintenant une seule technique spéciale pourra être utilisée par match. Avant chaque affrontement, il faudra passer par le menu de customisation des personnages pour choisir sa technique préférée, exit donc les 3 niveaux de chakra correspondants chacun à une technique particulière. D’autre part, durant la vidéo, l’adversaire a maintenant la possibilité de contrer purement et simplement l’attaque de son opposant. Cet ajout est vraiment appréciable car il permet de maintenir la pression dans des matchs serrés et de ne pas abréger l’affrontement avec une technique dévastatrice et impossible à stopper. Enfin, le dernier ajout notable au rayon des techniques spéciales vient des invocations maintenant jouables en temps réel. Vous pourrez désormais contrôler pendant un court laps de temps le crapaud de Jiraiya, le serpent de Orochimaru ou bien le Tanuki de Gaara. L’apparition de ces animaux de compagnie géants est discutable au niveau de l’efficacité en combat mais c’est une nouveauté tout a fait appréciable.

Le gameplay général en mode deux joueurs n’a pas évolue énormément, quelques objets supplémentaires et quelques aires de jeu ont fait leur apparition. Les personnages de soutien, bien utiles parfois, n’ont en revanche pas été conservés. On peut trouver l’idée bizarre mais finalement on ne s’en formalisera pas outre mesure puisque la plupart sont devenus des personnages jouables. On notera également la disparition de Doton et de ses acolytes issus du film Naruto, initiative un peu étrange surtout que certains nouveaux venus comme Konohamaru ou Hanabi sont eux vraiment dispensables. Le déroulement des affrontements est toujours le même, les personnages se déplacent sur un plan en 2D à la manière d’un Super Smash Bros avec la possibilité d’interagir sur le décor et de passer d’un plan à un autre. On ne peut en revanche plus changer de stage en cours de combat comme avant, ce qui n’est pas un mal en soi étant donné que cette option cassait un peu le rythme du combat sans apporter grand chose à l’affrontement. L’apparition des hokage ainsi que la possibilité pour certains personnages de se transformer en cours de match apporte un nouveau dynamisme aux affrontements et une débauche d’effets spéciaux du plus joli effet. Graphiquement le jeu n’a pas vraiment bougé les personnages ont gagné en finesse, et certains niveaux ont été redéssinés mais on reste toujours dans l’esprit des deux précédents volumes avec un cell shading propre au rendu très manga. La bande son est également identique avec des musiques assez agréables à l’oreille et des voix de qualité qui appuient des dialogues et des situations ne manquant pas d’humour.

Naruto Narutimate Hero 3 c’est une durée de vie énorme en solo, un paquet de personnages, une ambiance fidèle à la série Naruto, un gameplay endiablé et bien sur l’habituelle ribambelle de bonus exclusifs de tout bon jeu à licence. C’est un très bon jeu de baston que l’on soit fan ou pas du petit ninja. A ne surtout pas rater en import.


NOTE : 09/10