Consoles-Fan
20/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2958 articles en ligne

 
Ridge Racer 6
Riiiiiiiiidge Raaaaaaaceeeeeeer
Go ! Go ! Go !

Ridge Racer 6 est le fantasme avou

La durée de vie est époustouflante. Vous entrez dans une galaxie, un univers, faits de ramifications. Les chemins se séparent et se rejoignent, formant ainsi des espaces clos comprenant des éléments du jeu à débloquer. Lorsque vous démarrer le jeu, vous sélectionnez un nombre plus ou moins important de circuits afin de tracer un chemin plus ou moins long en fonction de votre temps libre. Lorsque vous terminez premier, vous passez à l’étape suivante. Vos réussites sont enregistrées et vous pouvez reprendre votre partie dans l’état où vous l’aurez laissée.

Il est vrai que les 200 stages annoncés sont en réalité en trompe-l’œil. Il n’existe en fait qu’un nombre limité d’environnements, présentés en mode reverse, ou avec d’autres embranchements ! C’est du Ridge quoi ! Namco nous a habitué au concept et reste fidèle à lui-même. Mais la manière dont sont présentées les choses donne quand même un regain d’intérêt car il est plus intéressant d’évoluer dans ce monde de géant, certes répétitif, plutôt que de recommencer plein de fois le même jeu comme nous avons souvent tendance à le faire avec des jeux d’Arcade. Finalement, ce Ridge arrive à innover dans son déroulement tout en restant fidèle à lui-même.

Si vous êtes en tête, on vous lance même des cotillons On est en droit de pester contre la qualité graphique du jeu, car il est vrai que Ridge Racer 6 reste assez peu polygoné, que les textures sont de bonne qualité mais sans plus, quel les animations dans les décors restent assez discrètes. Face à un PGR3, on se demande quand même si on est toujours sur XBOX 360. Oui mais voilà, Ridge Racer a plus pris le parti des grands horizons, des perspectives lointaines. De ce point de vue, le jeu ressemble très fort à Out Run 2 sur XBOX, même du point de vue des couleurs. En fait, ce que je veux vous dire, c’est que l’esthétique est au rendez-vous, et même si Ridge Racer 6 n’impressionne pas, je me suis fait largement plaisir avec ce titres qui m’a donné la sensation d’être venu jouer dans une salle d’Arcade. Mais surtout, la force de Ridge Racer 6 est très certainement son framerate de 60 images/seconde qui ne baisse jamais. De ce point de vue, PGR 3 ne peut plus faire grand-chose. Et je ne vous parle même pas du stroboscopique Need For Speed Most Wanted... Enfin, Ridge Racer 6 s’affiche en résolution maximale sur XBOX 360 contrairement à PGR3.

Ridge Racer 6 a donc bien des atouts contrairement à ce qu’on pourrait croire, d’un premier abord. Mais il n’est certes pas sans défaut. En écran splitté par exemple, le degré de fluidité n’est plus aussi bon, on se retrouve en gros au niveau d’un PGR3. Au sein d’un même circuit, les décors sont inégaux voire carrément vide. Dans les tunnels, c’est même plutôt laid. Heureusement que les voitures sont superbement modélisées et les reflets à tomber par terre. D’autant plus qu’il y a pas mal de monde sur la piste : 14 voitures, cela nous change d’un PGR3 ! Bon, il est vrai que l’intelligence artificielle ne soit pas des plus convaincantes, mais cette présence plus dense de traffic rajoute quand même pas mal de fun.

Le gameplay est lui aussi classique mais amélioré malgré tout depuis que le jeu a débarqué sur PSP. Ainsi, on retrouvera par exemple les fameux boost avec sa jauge découpée en 3 zones et qui augmente lorsqu’on dérape. Les dérapages sont plus faciles à gérer, on se croirait d’ailleurs presque sur Daytona USA ! La bande-son est très typée Ridge Racer puisqu’en gros, nous nageons en pleine musique électronique recouverte pas des moteurs pas vraiment très réussis.

Graphismes : 85%
Graphiquement sobre, propre et coloré.

Animation : 88%
Parfaitement fluide en mode un joueur par contre à deux le framerate est un peu plus bas !

Jouabilité : 82%
Vieillot et ce n’est pas un mauvais point ! L’Arcade à la maison les enfants !

Bande Son : 80%
Techno, house et tchac et boum !

Intérêt : 83%
Sur la longueur, Ridge Racer 6 assure mais il propose toute de même une série d’environnements limités.

Note Globale : 85%
Un excellent titre qui fera jubiler tous les amoureux des salles d’Arcade du début des années 90.


NOTE : 08/10