Consoles-Fan
15/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Phantom Crash
Phantom Crash damne-t-il le pion
Les jeux de m

Il arrive que certains

Phantom Crash est un jeu d’affrontement de méchas au sein d’arènes mis au point par Genki. Alors je vous le dis tout de go, je n’ai jamais piloté de méchas, et pour cause, mais tout ce que je peux vous dire, c’est que le pilotage doit être tout de même assez éloigné d’une simulation de chamallow. Et c’est sans doute pour ça que Phantom Crash n’est pas du tout crédible !

Méchatombe

Après une vidéo léchée mêlant film et images de synthèse, on a droit à une courte section en digital comics d’une laideur innommable et rythmée par un effet sonore des plus crispants. Puis, après s’être perdu quelque peu dans les menus, vous commencez enfin votre partie en jubilant car au vu de ses graphismes, Phantom Crash est plutôt bien fichu ! On a même l’impression de jouer à un film tout en images de synthèse !

Malgré cela, il est à noter que les rotations de caméra auraient pu être plus fluides même si l’ensemble est tout à fait correct. Puis vous commencez à tirer. « Pet, pet, pet » fait votre mitrailleuse d’un autre âge. Vous visitez un peu l’arène, que c’est joli, et vos adversaires, ils sont jolis aussi. Mais bon, votre mitrailleuse elle est toute pourrie, si vous allez faire un hold-up avec ça dans une banque ; ils vont bien rigoler les employés ! Et vos autres armes elles sont aussi minables, je vous rassure tout de suite.

Pour vous planter le décor, Phantom Crash est le Gran Turismo des jeux de mécha. Achat de votre mécha dans le garage de votre choix, réparation à l’aide de pièces de rechange achetées en occasion, tuning à gogo, achat de nouvelles musiques, tout est paramétrable à souhait. Vous possédez même un garage pour y stocker toutes vos petites merveilles ! Bien entendu, vous ne pouvez pas tout acheter tout de suite ! Et vous ne pourrez donc pas vous battre non plus avec n’importe qui ! Il vous faut gagner des sous ! Et pour ça, il va falloir aller combattre.

Plus vous détruisez d’ennemis, plus vous gagnez de sous, mais il faut aussi déduire les réparations à effectuer pour connaître votre véritable bénéfice. Vous continuez ainsi à rencontrer des tas de gens qui tout comme vous ont décidé un jour d’organiser des rencontre de frittage de méchas. Drôle de vie ! Et puis vous commencez à vous faire pas mal d’argent, alors vous décidez un jour d’acheter des méchas encore plus puissants et d’accéder à des joutes plus professionnelles. Et la vie continue…

Vous choisissez donc une porte d’entrée pour pénétrer dans l’arène (vive le roi). Dans chaque arène, vous pouvez récupérer des options qui vous rendent par exemple invisible ou des munitions… La suite, vous la connaissez… Vous n’irez donc jamais combattre… Vous ne gagnerez donc jamais de sous… Vous ne jouerez donc plus jamais à Phantom Crash… Vous irez le revendre vite fait !

Chronique d’une mort annoncée

Dommage : Phantom Crash est un jeu gâché. Il est doté d’une très belle réalisation tant dans les graphismes qu’en animation. Les polygones sont nombreux mais les arènes ne sont pas très grandes et peu originales. Le manque de fun est tel que l’on regrette son achat très rapidement.

Phantom Crash est donc le jeu typique du jeu bien ficelé techniquement, bien fluide, bien léché graphiquement avec des textures très fines et des méchas bien modélisés mais sans aucun intérêt. L’ennui apparaît dès les premières secondes de jeu et plus le temps passe, plus ça empire ! Et le mode versus ? Pas mieux ! Alors si vous avez envie de faire un très mauvais investissement, c’est le moment : Phantom Crash vous attend !

Graphismes : 86%
Certainement le point fort du jeu, comme quoi il n’y a pas que les graphimes pour faire un bon jeu !

Animation : 71%
L’animation est fluide mais on a déjà vu mieux sur X-Box. Les méchas sont assez peu travaillés de ce point de vue.

Jouabilité : 70%
Certes, Phantom Crash est jouable mais le nombre de possibilités de mouvements reste très limité.

Bande Son : 63%
Une bande son quelconque et des bruitages éreintants, surtout en phase de digital comics.

Intérêt : 02%
Pour la pochette...

Note Globale : 18%
Genki ne mérite pas votre argent, pas cette fois-ci !


NOTE : 01/10