Consoles-Fan
19/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Alif Tree : French Cuisine
Et avec
Vous prendrez bien un petit pousse-caf

Voici un menu vari

“The Rise And Fall From The Tree” devait s’appeler plus simplement « 3 » en tant que troisième album d’Alif Tree. Finalement, nous aurons donc droit à de la cuisine française de haute voltige.

Pour vos dîners mondains ou en tête à tête

Epluchons si vous le voulez bien cette galette languissante, plus smooth qui regroupe 10 titres éclectiques ou plutôt 11 en comptant le morceau caché en fin d’album. Les fins gourmets ne s’y tromperont pas. "Deadly Species" avec Nina Simone est servi en entrée et annonce des sonorités jazzy qui seront souvent servies au cours du repas. Il s’agit d’un des derniers enregistrements de la prêtresse de la Soul disparue en 2003.

En salade folle, 3 ingrédients alchimiques

"Belle" semble s’être échappé d’un Cafe Del Mar. "Enough" est mon morceau préféré de l’album. Le tapis musical est riche et les percussions offrent un bon relief. Retour au jazz contemporain avec "Forgotten Places". Il est difficile de ne pas taper du pied tant la rythmique est juste.

Véritable trou normand, "My Soul" renoue avec les morceaux des précédents albums et s’affirme comme le morceau le plus expérimental de l’album.

Le plat principal

"Rain River" emprunte le chemin des vieux films américains en noir et blanc, on y trouve une ambiance posée des années 50, mais il est pourtant encore tôt pour consommer cognac et cigare. "I Feel Blue" entame une nouvelle pause launge très riche en instruments qui ont néanmoins souhaité rester bien séparés. Alif Tree se promène entre pianos, saxo et distorsions de voix. Ana Carril apporte une touche délicieusement sensuelle et exotique avec "L’Amor Nunca Muere". Ce morceau s’amorce à la manière de l’album Spaced mais choisit un chemin plus latino.

Pour "Les 4 vents", Alif Tree a fait appel au bruxellois David Lynx. L’histoire ne dit pas si l’inspiration est venue en pleine partie de mah-jong. Une chose est certaine, il s’agit du voyage le plus mystérieux de l’album.

Habituellement, je n’aime pas les desserts mais cette rythmique plus rapide et insistante de Mélismes Extatiques qu’aurait pu servir Banco de Gaïa a eu raison de moi. Quant au dernier morceau, c’est la surprise du chef.



- Tracklist

01. Deadly Species
02. Belle
03. Enough
04. Forgotten Places
05. My Soul
06. Rain River
07. I Feel Blue
08. L’amor Nunca Muere
09. Les 4vents
10. M