Consoles-Fan
23/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Munich
Ce film ne raconte pas l’histoire
d’un chinois

Munich, la nuit du 5 septembre 1972, un groupe arm

Avner semble assez maladroit mais prend rapidement confiance et finit par enchaîner les contrats les uns après les autres. Mais son assurance est trahie à son tour par les premiers doutes. En se renseignant sur les faits et gestes de ses ennemis, il se met lui-même en danger et le groupe israelien devient à son tour une cible pour le monde arable.

En jouant la carte de l’arroseur arrosé, Steven Spielberg a su gonfler de suspens ce film basé sur des faits réels et malheureux. Même si le point de vue est presque exclusivement celui d’Israël, il n’y a pas de parti pris, juste une reconstitution des faits, avec une rare violence crue et sanguinolante. Pas la peine de faire dans la finesse avec le terrorisme, il faut que ça dégoûte. Point à la ligne !

On notera tout de même en fin de film une remise en question de l’intérêt du terrorisme. Point d’analyse, juste une réaction d’un homme qui doute, peut-être à cause de la conséquence éventuelle de ces actes pour sa famille. Munich est un peu plus qu’une simple liste de personnes à éliminer à la Kill Bill. Comme tout ne se passe pas forcément comme prévu, l’histoire est assez rythmée et haletante malgré la longueur du film. Mais je prendrai malgré tout ce film plus comme un film d’action qu’un véritable film invitant à la réflexion malgré le sérieux du sujet abordé.


 R