Consoles-Fan
22/11/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3051 articles en ligne

 
Full Auto
Je suis un FoU LL moi...
j’explose toutes les AUTOs

Deuxi

C’est vrai que la démo m’avait laissé une bonne impression : un jeu de courses résolument arcade avec un gameplay original. Pourtant, Full Auto n’est pas le hit que j’espérais qu’il soit. Le jeu possède de bonnes idées comme par exemple le système "unwreck". En fait, dans la majorité des épreuves proposées, le but principal est bien sûr d’arriver en premier à la fin d’une course mais aussi en détruisant obligatoirement tout ce qui se trouve sur notre passage. Ceci permet d’avoir des points supplémentaires afin d’obtenir la médaille FA (Full Auto) et ainsi débloquer de nouvelles couleurs et skins pour votre bolide.

Full Auto propose plusieurs véhicules aux caractéristiques différentes que ce soit la durabilité, la vitesse ou la jouabilité mais l’élément primordial reste la possibilité d’utiliser des armes. En effet, avant de commencer une épreuve, il est possible d’équiper son bolide avec des doubles mitrailleuses, un canon, des grenades placées à l’arrière... Bien évidemment il faudra trouver un juste équilibre. Les mitrailleuses avec les mines sont à mon avis le plus efficace. En pleine course, c’est le carnage total, on peut massacrer les adversaires (action accompagnée à chaque fois d’un ralenti) ainsi qu’exploser quasiment tout le décor environnant. Ne soyez pas surpris d’être responsable de la mise en miettes de ponts, de magasins ou encore de voitures qui sont dans la circulation , en bref, d’un chaos impressionnant.

Les épreuves s’effectuent dans des circuits avec des environnements urbains assez peu variés, ce qui pénalise le jeu. Mais ne pensez pas que vous soyez le seul à pouvoir utiliser votre arsenal... Les adversaires au nombre de sept (dont certains sont des rivaux qu’il faudra anéantir afin d’avoir un gain de points élevé) n’hésiteront pas une seule seconde à vous faire passer un mauvais moment. C’est à ce moment là que le système amusant "Unwreck" devient intéressant. En fait, grâce à la destruction causée durant les courses, une barre de couleur jaune se charge, permettant avec la touche RB de revenir quelques secondes en arrière et ainsi corriger une mauvaise trajectoire ou, mieux encore, éviter les tirs/mines des adversaires.

Full Auto utilise toutes les touches du pad et je n’ai eu aucun souci avec la maniabilité des véhicules. Heureusement que la jouabilité reste très arcade ! Faire des dérapages avec la "Outlaw" est un vrai plaisir (Peut-être à cause du petit côté Daytona USA ;) ) d’autant que ça va très vite, sans aucun pop-up. En effectuant les dérapages et en réalisant des supers sauts, une deuxième barre bleue se charge, vous autorisant à faire un boost, avec un effet de flou sympathique. Bref, malgré que le jeu fasse appel à l’utilisation de toutes les touches, cela reste quand même simple et intuitif.

Avec quatre types de vue à la Daytona USA, la modélisation des véhicules est superbe sans être aussi parfaite que PGR3. Toutefois, il est quand même sympa d’être spectateur de la destruction de son propre bolide abîmé le plus souvent avec des impacts des balles des adversaires. La tôle se froisse avec des déformations spectaculaires mais aussi des morceaux qui sont arrachés comme par exemple les portières ou les pare-chocs. Malheureusement, les ralentissements n’ont pas été supprimés par rapport à la version démo. Certes, ils sont moins fréquents, mais vraiment pénibles durant les carambolages. Graphiquement c’est assez joli, avec des décors riches en détail. Cela dit, le jeu ne semble pas utiliser tout le potentiel de la 360. Cependant, certains effets sont superbes notamment les effets de particules et les effets de lumière. En somme c’est correct.

Il est clair qu’on va écouter le plus souvent, durant la course, des explosions, des tirs et les impacts des tirs. Ceci dit, les musiques présentes dans Full Auto collent parfaitement au type de jeu. Je trouve dommage qu’il n’y a pas les voix des adversaires qui crient à chaque explosion genre "désintégré" pour un effet encore plus spectaculaire et pourquoi pas, en cas de défaite, à la manière des jeux arcade classiques de SEGA.

Finalement, après la cinquième épreuve, on se rend compte que Full Auto est limité du fait de ne pas fournir plusieurs d’épreuves complètement différentes par rapport à celles qui sont proposées. Par exemple, il y a trois courses en VS, c’est-à-dire, vous et un autre adversaire, auxquels il n’est pas autorisé l’utilisation de l’armement. Pourquoi Pseudo Interactive s’est limité à un un contre un et uniquement en trois épreuves ? C’est le manque de variété qui fait que la lassitude s’installe. Manque de variété que l’on retrouve aussi dans les circuits proposés. Sans être un jeu exceptionnel, FA possède de bonnes idées et on sent que les développeurs ont voulu proposer un bon jeu. Cependant, c’est dommage qu’ils soient restés uniquement sur le concept de base (course-shoot-explosion). Le très bon point positif de Full Auto est sans doute le fun. En corrigeant certains défauts, une suite éventuelle devrait être bien meilleure.

Jouabilité : Très arcade... Personnellement j’aime bien.

Graphismes : La modélisation des véhicules est bonne, dommage que les décors soient si peu variés.

Bande son : Les musiques sont sympa mais où sont les voix présentes dans chaque jeu arcade de SEGA ?

Durée de vie : Très courte, heureusement qu’il y a le Live !

Conclusion : Très fun mais, malheureusement le manque de variété et de challenge laisse Full Auto au statut de petit jeu sympa... Sans plus.

Spin-dash


Full Auto

NOTE : 07/10