Consoles-Fan
18/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3061 articles en ligne

 
Kensh
Docteur, j’ai de la diarh
A chaque fois que j’ai une id

Peu de temps apr

Premier constat flagrant, la partie digital comics est bien plus agréable, plus jolie et un peu mieux animée. Elle propose aussi des déplacements plus nombreux au sein de l’hôpital à l’aide d’une carte sobre mais claire représentant le lieu géographique et votre tête se déplaçant d’un point à l’autre, indiquant le lieu où vous vous trouvez. Les opérations sont plus nombreuses et démarrent sur les chapeaux de roue. La gestion des items, un peu obscure si vous vous souvenez du premier opus, est largement mieux pensée, avec une insertion horizontale dans le haut de l’écran tactile, il suffit de les glisser vers le reste de l’écran à divers endroits pour les utiliser. On s’approche tout doucement d’un Trauma Center mais ce dernier reste nettement plus intuitif.

Vous avez le choix entre divers items qui pourront réagir à des moments précis. Si vous vous trompez, rassurez-vous, rien de spécial n’arrive, vous n’aurez pas la pression comme dans Trauma Center. Si vous avez choisi le bon item, une petite sonnerie approuve votre choix. Si vous ne parlez pas japonais, il n’y a donc aucun problème pour progresser dans l’aventure. De plus, les choix ne sont plus si hasardeux qu’avant puisque le choix des instruments se fait en fonction de la logique de situation.

Kenshûi Tendô Dokuta 2 est donc nettement plus interactif mais aussi plus rigolo. Si jamais vous posez vos mains sur les parties intimes de vos patientes, vous risquez d’avoir de drôles de réaction. Les sous-vêtements sont un concept nettement plus mis en avant que dans Trauma Center, mais il y en a qui font vraiment bobonne. On peut dès lors se demander si les développeurs ont réellement voulu faire un peu d’eichi.

Au final, Kenshûi Tendô Dokuta 2 reste nettement en retrait de Trauma Center même si un effort considérable a été fourni. On est tout de même en droit de se demander si la politique d’Atlus n’a pas été finalement de proposer un large éventail au public avec un premier Kenshûi Tendô Dokuta orienté digico, un Trauma Center plus basé sur les opérations et ce nouveau titre, sorte de mix entre les deux.

Graphismes : 68%
Compatable à la version précédente, il n’y a donc rien de particulier.

Animation : —%
Les animations sont plus nombreuses, c’est plus vivant.

Jouabilité : —%
L’interaction a été retravaillée mais n’arrive pas au niveau de Trauma Center.

Bande Son : 65%
Pas inoubliable en tous cas...

Intérêt : 70%
Entre le premier et le second opus, pas de toute, choisissez le second, il est largement plus riche ! Mais penchez-vous en tous cas plutôt sur Trauma Center, nettement plus orienté action.

Note Globale : 68%
Cette fois-ci, Atlus sauve les meubles et offre un titre correct mais largement en retrait de la ludothèque de la DS qui semble avoir mis depuis le début la barre très très haut.


NOTE : 06/10