Consoles-Fan
17/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Amped 3
Tu l’as voulu, tu l’as eu
Un grand coup dans t’Amped

Que les choses soient claires. Je n’aime pas Amped. Je n’aime pas Amped 2. Et je l’ai bien fait savoir lors de la Cfan Day

Pour moi, Amped, c’est le Tony Hawk sur neige : un jeu de trick et rien d’autre et je déteste la plupart des jeux de trick. Mais voilà, Amped 3 a quand même réussi à me séduire même s’il est clair que les tricks sont toujours à l’ordre du jour. En réalité, ce qui m’a énormément plu dans ce jeu, c’est l’habillage général du soft, bourré de références dans tous les sens, et avec un scénario bien débile comme je les aime.

Ca y est, les créateurs d’Amped ont succombé à la tentation de la drogue, et voilà Amped transformé en jeu extrêmement fun, sympa et rigolo. Il faut dire que les dialoguistes en tiennent une sacrée couche. Le jeu est entrecoupé de vidéos complètement débiles réalisées en stop motion, c’est à dire, images par images : un travail d’acharné qui donne un résultat complètement hilarant et décalé. Pouquoi donc faire un film d’animation ultrapuissant sur XBox 360, alors qu’on peut faire du bien pourrave, tellement plus drôle. Imaginez de petits courts étranges de toutes sortes avec des voix débiles. Oui, il est clair que les créateurs d’Amped 3 se sont lâchés et ça fait un bien fou de voir ça dans ce monde un peu trop formaté des jeux vidéo. Imaginez un peu, votre première descente en snowboard, vous la ferez revêtu d’un costume de lapin rose !

Bon, il est clair que Amped 3, c’est un peu comme les autres Amped, mais avec la carotte en plus. On a envie de continuer à avancer dans le jeu juste pour découvrir les pitreries qui vont suivre. Mais on prend aussi plaisir à jouer car les « missions » sont nettement plus variées et originales.

A fond la déconne !

Il n’y a pas que du snowboard dans Amped 3, il y a aussi des épreuves en bouée pneumatique, à deux, reliés par une corde ! Le but du jeu est de se prendre la plus grosse gamelle imaginable. Celui qui a la plus grosse facture (et donc aussi le plus de fractures) d’hôpital a gagné ! Vous n’aimez vraiment pas le snowboard ? Mais que diriez-vous dans ce cas d’un petit tour en moto-neige. Assurément, la maniabilité est fort différente !

Il y a aussi bien entendu des épreuves plus classiques qui consistent à gagner suffisamment de points dans un temps imparti en effectuant plein de tricks. Beurk ! Il faudra aussi descendre certaines pistes en récupérant de précieuses secondes en empruntant des portails. Ca fait très Pilot Wings à la neige tout ça ! Et puis, bien entendu, il y a les pseudo-courses qui consistent simplement à ne pas vous faire distancer par un concurrent. Il est vrai que j’aurais aimé un peu plus de véritables courses pour que ça pétille encore un peu plus.

Il est clair qu’il y a aussi quelques moments de creux, lorsqu’il faut commencer à amasser des points de reconnaissance pour débloquer de nouvelles histoires, de nouvelles épreuves, mais dans l’ensemble, on est heureux de débloquer sans cesse de nouveaux secrets. Je n’aime guère la manière dont les choses sont présentées. Cela fait un peu rallonge artificielle de la durée de vie. Cette dernière est en tous cas plus qu’honnête puisqu’il y aura tout de même 7 stations de sports d’hiver à visiter.

Alice ça glisse

Techniquement, on ne peut pas dire qu’Amped 3 va vous décoller les rétines même si la haute résolution offre un confort visuel certain. Les effets spéciaux sont plutôt limités. Ne nous leurrons pas trop, Amped est un jeu XBox en haute résolution, voilà tout. Les textures des habits des personnages est impressionnante, mais là aussi, rien de plus normal finalement. L’animation est fluide, et c’est fort heureux car pour l’instant, on ne peut pas dire que ce soit systématiquement le cas sur XBox 360.

La bande-son est vraiment sympa, elle flirte tantôt avec un style très années 80, tantôt avec le rock alternatif. Mais finalement, j’ai vraiment aussi largement plus apprécié le gameplay plus orienté Arcade et moins simulation, comme c’est le cas pour 1080° Avalanche sur Gamecube. Les tricks sont très simples, et peut-être trop simples tant on peut faire quasiment tout et n’importe quoi. Mais le fait que la prise en main soit immédiate et pas prise de tête pour un sou a certainement été un des facteurs déclencheurs du fun qui tournoie autour de ce titre.

Alors, j’imagine bien que ceux qui ont apprécié les deux premiers opus risques d’être dépités, mais vous avez du comprendre en lisant ce test que je ne m’adressais pas à eux. Et puis messieurs, soyez fair-play, à chacun son tour de s’amuser !

Graphismes : 68%
Amped 3 n’impressionne pas, on se croirait sur XBox, en haute résolution, et avec du clipping...

Animation : 72%
C’est fluide, mais cela pourrait être encore plus fluide et puis franchement, il n’y aurait pas vraiment d’exploit à ça.

Jouabilité : 82%
On est fort secondé dans le jeu, du coup, c’est agréable car pas trop prise de tête. Les fans de technique passeront, je pense, leur chemin !

Bande Son : 85%
Éclectique et intéressante et je dirais même en parfaite contradiction avec le genre ! J’adore !

Intérêt : 80%
Amped 3 m’a vraiment beaucoup plu pour sa diversité et le délire ambiant qui plane autour de ce titre. Merci donc à Gregg qui me l’a chaudement recommandé.

Note Globale : 78%
Je comprends très bien qu’Amped 3 ne doit pas représenter une grosse priorité pour les possesseurs de XBox 360. J’étais dans ce cas ! Et je me suis trompé !


NOTE : 07/10