Consoles-Fan
19/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
OutRun 2006 Coast 2 Coast
Du tr
A genoux devant ton ma

Il y a des fois o

OutRun 2006 Coast 2 Coast est en réalité le mix de Out Run 2, tel que nous l’avons découvert il y a près de deux ans sur Xbox, adapté de l’Arcade, et Out Run 2 SP, la suite direct d’Out Run 2 en Arcade, avec des déclors nettement plus rapprochés de la piste. Ou si vous préférez, OutRun 2006 Coast 2 Coast réunit deux jeux en un. Autant vous dire que la durée de vie est monstrueuse. Et en plus, le prix observé chez notre partenaire Storegames n’est que de 41 euros. C’est vraiment une affaire.

Mais puisque nous avons déjà parlé de l’excellent Out Run 2, je vais consacrer ce test à sa version SP qui présente des circuits totalement inédits, monstrueusement beaux, avec des décors très variés au sein d’une même section. Le principe de course est absolument génial. Entre chaque section, vous parcourez une zone un peu plus vide afin de permettre à la console de charger les décors suivants. L’intérêt est de ne provoquer aucune coupure lors d’une partie alors que d’autres jeux de voiture afficheraient un loading entre chaque stage. Comme les sections intermédiaires sont un peu cheap, Sega a rajouté cette fois-ci des petits oiseaux, histoire de détourner votre attention, mais je dois dire que cela donne un effet assez kitch.

Si le moteur du jeu est identique à celui d’OutRun 2, OutRun 2 SP est malheureusement plus aliasé, mais les décors sont nettement plus fouillés, détaillés. Dans OutRun 2, l’horizon était bien dégagé. Ici, on s’en prend plein la vue, ce qui accentue encore plus l’effet de vitesse. Celui-ci est parfait. D’ailleurs, le framerate est absolument impeccable, une fois de plus !

Les circuits disposent ainsi de thématiques encore plus marquées et les variations de décor se font nettement plus ressentir. Dans un tronçon, vous aurez même droit aux météorites qui s’écrasent sur la piste ! Quel délire ! Le traffic a également nettement augmenté. Bien entendu, vos adversaires font plus figures d’obstacle que de véritables concurrents.

Ce nouvel opus propose au joueurs plusieurs niveaux de difficultés, offrant ainsi au joueur peu à l’aise devant cette débauche de pixels la possibilité aussi de s’amuser. Cet Out Run est clairement plus abordable dans son ensemble. En very easy, les sorties de pistes ne sont plus réellement sanctionnées.

Vous aurez le choix entre divers modes de jeu. Certains vous proposeront des missions en cascade sur des tronçons déterminés et courts. D’autres vous permettront de mixer les stages des deux jeux entre eux, le temps d’accomplir une mission : terminer premier, ne pas se faire larguer par sa petite amie qui ressemble au principe de Shutoku Battle... Et si vous aimez l’endurance, vous pouvez tenter votre chance avec les 15 stages en série d’OutRun 2 ou ceux d’OutRun 2 SP. Bref, cette galette, c’est que du bonheur !

Créé par l’AM2 en arcade et adapté fidèlement sur console de salon par le studio anglais Sumo Digital, OutRun 2006 Coast 2 Coast est la plus grosse baffe de ce trimestre, de la pure sensation arcade comme ça chez soi, j’en ai la larme à l’œil !

Graphismes : 96%
Plus beau qu’OutRun 2 mais aussi plus aliasé.

Animation : 97%
Comme dirait la compagnie suisse des trains, SBB CFF : Sé Ba Bosible, Ca Fa Fite !

Jouabilité : 95%
Du pur Arcade sans colorant et sans conservateur.

Bande Son : 93%
Il y a même quelques morceaux chantés : top moumoute !

Intérêt : 99%
Une durée de vie remarquable !

Note Globale : 98%
Triple A encore une fois !


NOTE : 09/10