Consoles-Fan
25/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2964 articles en ligne

 
Tomb Raider Legend
Je suis Tomb Raider
dingue de toi (sign

S’il y a bien un type sur cette terre qui d

Tomb Raider est un jeu multi plate-formes, comme King Kong. Il est donc normal que le cachet du jeu ne fasse pas tout à fait next-gen mais cela reste dans l’ensemble assez joli. La version Xbox 360 est la plus belle que j’ai pu voir, sans aucun doute. La gestion de l’eau est très réussie, les ombres et les effets de lumière sont faramineux. Mais lorsqu’on repense par exemple aux plus beaux jeux de la génération précédente comme Bio Hazard 4 ou God of War, on se dit que ce Tomb Raider n’est sans doute pas si impressionnant que cela et que ce que l’on gagne en résolution, on le reperd en fluidité.

Cependant, ce Tomb Raider m’a malgré tout beaucoup plu, malgré quelques faiblesses évidentes comme la durée de vie rikiki (moins de 5 heures), certains passages à moto au gameplay douteux, des dialogues très mal joués et un Z-Buffer qui fait des siennes. Car à côté de cela, il y a tout de même un level design excellent, un gameplay proche de Prince of Persia, une bande-son celtique somptueuse, mélange de Lorena Mc Kennit et Marie Brennan, et une Lara Croft enfin... femme ! Avec des réactions beaucoup plus féminines, qui se recoiffe vite fait en sortant de l’eau. Lara Croft m’a paru enfin comme autre chose qu’une bombasse sexuelle avec deux flingues en main. Il faut dire que le jeu a du corps et qu’il est vraiment très plaisant.

Quand Sega et en particulier l’ami Yu invente un concept, les éditeurs s’empressent vite de le récupérer. Après Léon, voici donc Lara qui s’adonne à la mode des QTE qui viennent rythmer brillamment l’histoire. À l’époque, on pouvait un peu s’étonner de l’aspect très statique du gameplay, mais finalement, les cinématiques jouables, avec plusieurs embranchements possibles, c’est nettement plus amusant. Bon, n’allez quand même pas croire que les QTE sont aussi finauds que dans Shenmue. Dans ce dernier, on pouvait rater quelques combinaisons mais le déroulement de l’action continuait tout de même. Ici, c’est la vie ou la mort, à vous de choisir votre destin.

Lara possède un arsenal d’armes de base mais qui se révèlera très efficace contre les ennemis. Le stick analogique de droite permettra de choisir l’ennemi que vous visez. Elle possède également des gadgets comme un grappin fort utile pour s’accrocher et jouer à Tarzan ou encore déplacer des objets. Elle peut également pousser ou tirer des caisses et les faire pivoter, ce qui permet pas mal de marche de manœuvre. Enfin, s’il fait trop sombre, Lara peut utiliser une lampe de poche et là encore, c’est plutôt joli à voir.

Mais ce que l’on retient de ce jeu, finalement, c’est la taille géographique des stages, vraiment minuscule, que les développeurs n’hésitent pas à vous faire reparcourir en sens inverse. On se retrouve finalement parfois bloqué dans une pièce un certain temps, face à une énigme, mais c’est vraiment le temps de la comprendre. La progression est juste un peu freinée et rallonge artificiellement la durée de vie. Je ne peste pas devant cette méthode car le dosage d’action, de réflexion et plate-forme est vraiment bien calculé.

Au final, Tomb Raider Legend aura su me séduire mais je vous conseille néanmoins un achat différé en seconde main à cause d’une durée de vie trop dure à digérer pour un jeu à 70 €uros.

Graphismes : 78%
Très propres mais on a vu mieux sur Xbox 360 !

Animation : 62%
Le framerate est bas et se permet de faiblir.

Jouabilité : 92%
Excellent gameplay intuitif : la série prend un tout autre tournant !

Bande Son : 90%
Magnifique bande originale que je compte bien d’ailleurs m’acheter, histoire de ne plus entendre par dessus ces exécrables doublages.

Intérêt : 63%
Excellent jeu avec une durée de vie ridicule qui gâche tout...

Note Globale : 70%
Très bon sur bien des points mais décevant sur bien d’autres, Tomb Raider Legend fait rejaillir la série mais malheureusement pas autant qu’on l’aurait souhaité.


NOTE : 07/10