Consoles-Fan
17/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Aeon Flux
Charlize Theron
en polygones

L’h

Le sens du spectacle

Aeon Flux sent le projet avorté, qui devait absolument sortir en concordance avec le film, et qui a donc du être bâclé en dernière minute. Ce jeu d’action propose pourtant un gameplay efficace, mais la quantité de mouvements disponibles, traduits par moultes combinaisons, complique un peu la donne. Visuellement, ça déménage, Aeon Flux est plus qu’une athlète, c’est une artiste. Les mouvements sont nombreux, fluides, rapides, spectaculaires. On saute de partout, on s’accroche avec un grappin, une vraie petite araignée ! Seul problème, une araignée, ça peut aller partout, alors qu’Aeon Flux, elle, a toujours besoin de la présence d’icônes de reconnaissances, placés dans le décor pour pouvoir effectuer ses diverses actions. Aaaah, liberté, quand tu nous scriptes !

Et puis... Je ne vous ai pas encore parlé de l’esthétique futuriste du jeu qui ressemble à un jeu PSone lissé. Ah ouais, quand même... Et ce n’est malheureusement pas fini car si Aeon Flux est une vraie gazelle, elle se bat avec grande difficulté contre les ennemis qui la frappe et qui lui tirent dessus sans même lui laisser le temps de réagir. Ah ça, c’est pas gentil ! Les affrontements sont plus qu’imprécis, on se croirait revenir 10 ans en arrière, celle de l’époque ou il fallait épouser le corps de l’ennemi et ne faire qu’un (aheum) pour pouvoir le toucher.

Mais tout n’est pourtant pas mauvais dans ce jeu puisque si je vous dis l’inverse, je vais devoir critiquer Metroid Prime, étant donné qu’Aeon Flux s’est largement inspiré du jeu de Nintendo pour certains passages. La demoiselle peut en effet s’enfermer dans une bouboule, uniquement à certains endroits particuliers du jeu, et c’est parti pour une séance de Monkey Ball ! Parti pourtant d’un bon sentiment, Aeon Flux n’arrive pas à convaincre à cause d’une réalisation à 6 sous et de passages éreintants. Dommage car il y avait pourtant de bonnes idées et une impression de pouvoir voltiger partout dans les décors assez agréable. Mais au final, lorsqu’on repense que sur cette même machine, on peut jouer à God Of War, on hésite à sortir les billets.

Graphismes : 45%
Futuristes et faibles. aeon Flux semble dater d’une autre époque.

Animation : 72%
Ca bouge tellement dans tous les sens que ça en devient parfois confus.

Jouabilité : 70%
Le gameplay est un peu trop compliqué et scripté.

Bande Son : 70%
Fidèle au film.

Intérêt : 31%
Relativement court !

Note Globale : 40%
A réserver aux fans d’Aeon Flux, ce n’est pas un mauvais jeu en soi mais il va en dérouter plus d’un.


NOTE : 04/10