Consoles-Fan
19/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Oss 117 : Le Caire, nid d’espions
La blanquette est-elle bonne ?
Elle est d

Nom... Oss 117

Signe particulier... Agent secret ringard, dragueur, sans culture et au phras


En 1955, le monde de l’espionnage et du contre-espionnage est un tel bordel qu’OSS 117 est envoyé en Egypte afin de calmer le jeu entre anglais, français, soviétiques, groupes militants armés et même des belges, si, si !

Mais arrivé en Egypte, OSS 117 révèle rapidement tout sa maladroitesse liée à un manque de culture évident et persuadé que la France est une référence au travers le monde.

Dans la pure lignée d’Austin Powers, mais enrichi d’un humour décapant qui se moque des cultures, OSS 117 est une bien belle surprise. Les dialogues sont grotesques et à hurler de rire. Certaines répliques seront cultes d’ici peu. Les situations sont foldingues et bourrées de clichés parodiant les bons vieux James Bond. L’humour est omniprésent et à tous les niveaux, qu’il soit gestuel ou phrasé. Même l’humour à répétition est de la partie. Et puis, ce qui fait vraiment plaisir, c’est que le film réserve des tonnes de gars restés bien gardés jusqu’au bout et sans que la bande-annonce n’y fasse une quelconque allusion.


 R