Consoles-Fan
15/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2997 articles en ligne

 
X Japan : Art of Life
An eternal bleeding heart...
X Japan au sommet...

La vie vue par X-Japan... Ce dantesque morceau (30 minutes) est un v

Art of Life voit le jour en 1993, c’est un EP contenant un seul titre éponyme, on remarque que Taiji ne fait plus partie de l’aventure (parti en 1992 après le fabuleux concert au Tokyo Dome) et qu’il est remplacé par Heath, dans un style beaucoup moins déjanté que le Cowboy Taiji...

JPEG - 92.5 ko
Le Line Up d

Première partie : chaos

Le titre débute par une douce mélodie, Toshi entame le récital et l’on sent dans sa voix toute l’émotion que recèle le titre. Après la première strophe où l’on se demande si la vie est si dure ou s’il s’agit seulement d’un rêve, les guitares sonnent, puis accélèrent à l’image de cet individu qui se protège du monde qui l’entoure en gardant pour lui ses émotions, qui ont perdu "les couleurs de la vie". La folie s’empare peu à peu de lui et il sombre des les méandres des ténèbres dont seul l’amour peut le sauver.

Les mélodies servies par les musiciens reflètent terriblement ce sentiment de perte de contrôle, les fûts de Yoshiki raisonnent tels des coups de marteaux et les riffs aiguisés de Pata et hide se plantent dans notre cœur tels les lames de cette vie insupportable.

Pourtant il essaye, désespérément , de surmonter cette douleur afin de vivre mais la réalité auquel il est confronté est bien trop dure, c’est pour cela qu’il se réfugie dans les rêves malheureusement transpercés par une épée qui symbolise la vérité.

Il crie, dans ce silence où ne raisonne que l’oubli. Il voudrait bien sortir de ce cocon pour VIVRE, mais il est à fleur de peau et son cœur, bien trop sensible, le pousse à rester dans ce rêve pour ne pas souffrir.

Piano Solo de Yoshiki (seconde partie)

La mélodie dure 7 minutes et résume la phase de questionnement de l’homme : doit-il rester prisonnier de ce rêve dans lequel il ne ressent rien ou bien doit-il en sortir afin d’affronter la vie et risquer de souffrir encore ?

La mélodie d’abord calme, s’intensifie et explose pour redevenir posée. Ainsi on vit le cheminement cérébral de l’homme en plein questionnement, se demandant comment il doit réagir.

Reprise : espoir ? (dernière partie)

Il essaye de s’enfuir vers la réalité mais il chute se rendant compte qu’il est une fois encore prisonnier de ce rêve. Seule "une rose insufflant l’amour" dans ce cœur desséché par la vie pourra le libérer.

La musique tonne telle une fatalité (le piano s’est rajouté à la mélodie habituelle, ce qui donne une ambiance encore plus triste) pour finir en apothéose sur le probable suicide de cet individu déchiré par la cruelle réalité.

JPEG - 58.3 ko
Art of Life...

Outre l’analyse que Yoshiki fait de la vie, il faut souligner la performance du groupe. En effet, ce titre résume à lui seul l’ensemble de leur carrière : on passe par toutes les phases, du metal nerveux et agressif aux envolées lyriques jouées au piano. C’est une véritable introspection que nous livre le leader du groupe, chacun de nous est amené à se reconnaître dans les paroles du morceau (entièrement écrit en anglais). De la grande musique, du grand art...X-Japan dans toute sa splendeur.

Line Up

- Yoshiki (compositeur, parolier, batteur, pianiste)
- hide (guitariste)
- Pata (guitariste)
- Toshi (chanteur)
- Heath (bassiste)