Consoles-Fan
21/02/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2900 articles en ligne

 
Bleach GC
Tasogare Ni Mamieru Shinigami
Demi r

Ca y’est, le voil

Au niveau de l’histoire

Le jeu reprend les évènements se déroulant à Soul Society quand Ichigo et ses amis parviennent à rentrer au sein du Seiretei afin de retrouver Rukia et ainsi empêcher son exécution.

L’intro

L’intro du jeu est constituée de passages de l’anime, le tout sur une musique de Younha, rythmée et très "fraîche" elle nous présente, à quelques exceptions près, tous les personnages du jeu.

Premier Contact

Première surprise, les menus du jeu sont pratiquement tous en anglais, chose appréciable pour les non initiés à la langue japonaise, ce qui permet une navigation plus aisée que dans un Naruto Gekitou Ninja Taisen par exemple.

Les modes sont très classiques : Entraînement, Mode Story, Arcade, Match (01 contre 01), Survie (nombre d’adversaire limité à 13). On remarque la présence d’un menu password ou vous pourrez essayer de multiples combinaisons afin de débloquer certains bonus (biographie des persos, persos cachés...)

JPEG - 76.6 ko
Le mode Story est tr

Le Gameplay

Une fois au cœur de la bataille on remarque que le gameplay est basique mais très intéressant : 2 boutons pour les coups, un pour la garde, un pour le mode Slow dont je vous reparlerai plus tard, les deux gachettes préssées simultanément rechargent votre énergie (qui se consommera par l’utilisation des coups spéciaux et autres) , ces gâchettes (enfin une seule puisque l’on joue uniquement avec R) ont la double fonction de, premièrement, mettre en place les coups spéciaux (3 par personnages en comptant la fury) et deuxièmement de permettre au joueur d’esquiver son adversaire (soit en passant devant lui, comme dans un Naruto Gekitou Ninja Taisen par exemple, soit en faisant une esquive vers l’arrière, ce sont les Shumpo)

Plus en détail, le mode Slow permet de dégager la force spirituelle, ainsi l’adversaire est "écrasé" et donc ralenti (un peu comme dans l’anime), cela vous permet de placer un enchaînement, voire même votre furie, ce qui peut renverser un combat dans les dernières secondes du match ! Si le mode Slow est activé en même temps par les deux joueurs, il faudra alors appuyer frénétiquement sur le bouton A afin de remporter le droit de conserver le slow ou alors d’enchaîner la Fury (le fameux Bankai)

JPEG - 22.5 ko
La longueur du "Slow" varie selon les personnage
JPEG - 32.7 ko
Pr

A ce propos, un point qui peu décevoir : les Bankai sont éphèmeres, c’est à dire que vous sortez votre Bankai et hop comme par magie vous redevenez normal... Il est certain qu’avec un Bankai comme celui de Byakuya ou de Renji, il n’est pas aisé de concevoir un gameplay adéquat (et tous les Bankai n’ont pas encore été révélé par l’auteur) mais on aurait apprécier pouvoir profiter des Bankai plus longuement...

Un autre point déçoit également : les armes des Shinigami sont directement "libérées" (Shikai), l’idée d’integrer la possibilité de le faire soit même aurait été la bienvenue. Quant aux coups spéciaux, ils se déclenchent lorsque vous pressez R+A, R+X ou R+Y (Fury). Les esquives fonctionnent également avec R mais couplé avec une direction. La prise en main se révèle difficile au début, sans être impossible, rassurez vous !

Graphismes

Les graphismes sont en cel-shading, ce qui permet un rendu très proche du dessin animé. Sans être spectaculaires, il sont suffisamment à la hauteur des jeux du même style (peut être même plus joli au niveau de certaines textures) tels Naruto Gekitou Ninja Taisen, Gash Bell ou encore One Piece. La mise en scène des Fury pourra déconcerter certains, en effet ces dernières ne sont pas réalisées en full-3d mais pour la plupart en plan fixes, résultat ça pixelise un peu par endroit mais vraiment rien de méchant, surtout que certaines Fury sont vraiment belles.

On pourra noter que les décors sont assez "pauvres" en ce sens qu’ils sont vides, cela dans un souci de respect envers l’œuvre originale.

Animation

Un des points noirs du jeu, au niveau de la fluidité des personnages et des coups, on sent une certaine raideur. Néanmoins cela ne gâche absolument pas le plaisir de jeu, une fois le gameplay assimilé et maîtrisé même si l’on aurait préféré une décomposition mieux faite des coups et des mouvement des personnages. On remarquera l’absence d’animation des bouches des personnages lors des introductions/fin de match ainsi que pendant les Fury, chose qui aurait pu (et voire du) être éviter mais qui ne plombe pas le jeu.

Musique

Autre bon point pour Sega, les musiques que l’on peut entendre dans le Mode Story avant d’engager un combat sont celles de l’anime. C’est un plaisir que de les retrouver ! En revanche on déchante vite lorsque le combat débute car elles disparaissent pour laisser la place a des thèmes inconnus, toutefois sympathiques mais pas à la hauteur des compositions de l’anime même si celles ci restent dans l’esprit.

Durée de vie

Les modes story (et oui il y’en a trois en tout !) se bouclent en 2 bonnes heures, ce n’est pas énorme mais on y teste tous les personnages afin de pouvoir découvrir les différents aspects du gameplay. L’intérêt du soft se ressent beaucoup plus en multi et malheureusement il faudra se contenter d’un classique mais au combien jouissif mode 01 contre 01 car lorsque l’on maîtrise le gameplay, on s’amuse vraiment beaucoup et les combats vont vite, parfois très vite.

Si l’on veut débloquer l’intégralité des bonus du soft, il faudra s’accrocher... Malgré le manque de diversité et d’originalité des modes, le jeu vous tiendra en haleine le temps de débloquer les 27 personnages, oui vous avez bien lu, ce sont 27 persos que Sega nous propose et, pour un premier jeu, c’est honorable.

Le fan y verra une durée de vie illimité, tant c’est bon de pouvoir recréer les combats du manga, en revanche le joueur lambda ne s’attardera pas éternellement et y préférera un jeu plus beau, plus fluide et plus technique.

Pour conclure, Sega nous livre ici un jeu tout à fait respectable qui aurait pu être le jeu ultime pour tous les fan de Bleach mais son manque de profondeur au niveau de l’animation et du concept des Fury ne lui permet pas de se hisser au rang de meilleur adaptation de Manga. Espérons que Sega transformera l’essai dans le volume 2 (si volume 02 il y’a)

Neanmoins ce Bleach GC est une bonne surprise de fin 2005.


NOTE : 07/10