Consoles-Fan
19/11/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3051 articles en ligne

 
Dragon Ball Z Buk
Kam
pour faire original !

Les Saiyens arrivent sur DS et

Les Modes

Outre le classique mode Versus, les principaux attraits de ce volet sont les modes Story et Maximum (ce dernier étant à débloquer), un autre mode baptisé Z-Battle vous propose sept combats à la manière d’un mode arcade classique et le mode training vous permet d’incarner Gotenks suivant les enseignements de Piccolo afin de maitriser les bases du gameplay.

Mode Story

Le plus long et le plus intéressant dans le sens où c’est lui qui vous permettre d’acquérir de nouvelles techniques ainsi que des personnages supplémentaires. Plus d’une dizaine de combattants vous attendent et tous disposent d’un mode Story conséquent (dix scénarii au minimum), on peut alors retracer l’histoire de Goku, Krilin, Trunks mais aussi Cell, Buu, C-18... Les développeurs ont eu la bonne idée d’inclure des personnages visibles uniquement dans les OAV (tel Cooler, le frère de Freezer pour ne citer que lui) et de proposer aux joueurs des "What If" (scenarii purement inventés par rapport à la version originale)

JPEG - 32.2 ko
Super Ghost Kamikaze Attack

Mode Maximum

Ce mode est un genre de survival décliné en trois niveaux de difficulté (Novice, Hard et Mania) dans lequel on affronte successivement, et ce à vingt reprises, 01 à 03 adversaires. Challenge assez conséquent donc...

Gameplay

L’ecran du haut affiche le combat et celui du bas, votre joueur ou équipe (jusqu’à trois maximum). En effet, le jeu vous offre la possibilité de jouer seul ou en compagnie de co-équipiers (choisis librement). Il est important de noter qu’en plus du nombre de combattants disponibles, on compte une dizaine de personnages de soutient qui peuvent, durant le combat vous redonner de la vie, de l’énergie, lancer une attaque sur votre adversaire... (le nombre d’intervention de ces personnages sont toutefois limités) Ces personnages de soutient comptent, dans votre équipe, pour un combattant à part entière et ils sont limités à un par équipe ; il vous faudra donc choisir : soit deux combattants et un personnage de soutient, soit trois combattants sans soutien.

JPEG - 40.9 ko
Ginyu Force !

L’épisode DS se différencie de la GBA dans le sens où pendant le combat, vous pouvez switcher entre les différents membres de votre équipe, de plus si vous créez une équipe composée de personnages ayant des affinités entre eux, vous pouvez (lorsque votre Ki est au maximum) lancer une attaque combinée, souvent dévastatrice pour l’adversaire.

En terme de gameplay proprement dit, tous les boutons de la console sont utilisés, un pour recharger le Ki (qui peut augmenter aussi en frappant l’adversaire), deux boutons pour frapper, un pour la garde et un pour lancer les fameuses boules d’énergie bien connues des fans. Les coups spéciaux se réalisent en pressant deux touches (A+X), de même que les projections (B+Y), et sont différents selon la position de votre ennemi. Exemple : Si vous vous trouvez au dessus de lui, vous faite un Genkidama, si vous êtes en dessous de lui, un Kienzan et si vous êtes a coté, un Kamehameha. Si votre énergie se retrouve dans le rouge, vous pouvez réaliser un coup ultime qui laisse généralement votre adversaire KO.

Graphismes/Animation

Au niveau de la modélisation des personnages, c’est de la 2d classique du niveau de la GBA, on aurait pu avoir beaucoup mieux...(rappelez vous le magnifique Hyper Dimension sur Super Famicom...) En revanche, les décors sont sublimes, tout en 3D, ils reprennent les moments clés de la série : le tournoi des arts martiaux, la planète Namek, le Cell Game, le vaisseau de Babidi... On regrettera juste une absence d’interactivité...

L’animation est tout à fait correcte bien que les persos soient un poil trop statiques dans leur coups, le rendu des coups spéciaux et attaques ultimes est cependant très bon, on notera quelques effets de pixélisation à certains moments.

JPEG - 40.8 ko
Broly...sans commentaires

Bande Son

En ce qui concerne les bruitages, ils reflètent bien l’esprit de la série (sans pour autant être similaires à ces derniers), les musiques quant à elles sont quelconques et ne marqueront pas les esprits, on est loin des compositions de l’anime...(je précise que ce test est réalisé sur la version US du soft, la version japonaise contient sûrement ces thèmes mythiques)

Pour ce qui est du doublage, tout dépend de la version : sur la française, Atari a eu la bonne idée d’inclure les voix originales japonaises, un régal pour les fans... En revanche sur la version US, tout est en anglais et personnellement j’ai beaucoup de mal a accrocher, une option permettant de choisir les voix japonaises aurait été la bienvenue...

Durée de Vie

Un des point noir du soft, en effet il n’ y a pas de compatibilité WIFI et de plus pour jouer en local, il faut que chaque joueur possède sa cartouche...un comble pour un jeu de baston ! Et comme si cela ne suffisait pas, une fois que vous aurez terminé les modes Story et Maximum, il n’est plus possible d’effacer les données donc la seule option restante est celle de créer des Team originales et d’épuiser le mode Z-Battle, le soft perdant tout intérêt sur le long terme....dommage !

Un bilan positif ressort de cet opus DS, de nouvelles idées dans l’utilisation des spécificités de la console auraient étés les bienvenues mais le nombre de personnages disponibles, la variété des attaques en équipe et la qualité des décors relèvent le soft. Pour les fans ; c’est un achat vivement conseillé ne serait-ce que parce que c’est le seul jeu estampillé DBZ sorti sur la dernière portable de Nintendo.


NOTE : 08/10