Consoles-Fan
21/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2927 articles en ligne

 
Hitman Blood Money
Bon, Marius
Tu tires ou tu pointes ?

Hitman Blood Money est le nouvel opus mettant en sc

Loin d’être un jeu d’action, Hitman vous invite plutôt à la discrétion et à l’infiltration. Vos neurones vont devoir cogiter afin de trouver une méthode pour approcher vos cibles souvent très bien protégées. Tentez une approche propre en éliminant vos victimes innocentes avec un somnifères. Très silencieux également, le poison ou la corde de piano. Largement plus efficace enfin que vos armes à feu qui ont par contre le grand défaut d’attirer l’attention et de rameuter un maximum de personnages. Allez vite vous cacher dans une armoire car en surnombre vous ne ferez pas le poids.

Hitman invite donc à jouer tout en finesse, ce qui n’est pas pour me déplaire, à condition que le gameplay suive. Et c’est bien là que le bas blesse. Il n’est pas rare d’échouer certaines actions et donc d’attirer l’attention sur soi et donc d’en arriver à l’échec de la mission à cause d’une gameplay un peu trop exigeant. Si vous ne vous trouvez pas tout contre votre victime et dans le bon angle, vous n’arriverez pas à l’étrangler avec la code de piano. Voilà qui est gênant car lorsque la mission est un échec, c’est à dire lorsque vous êtes mort, il faut tout recommencer. Avouer que c’est rageant surtout lorsqu’on a bien pris un maximum de précautions.

La difficulté est ensuite assez inégale et on a vite fait d’apprendre les trucs et les combines qui vous permettront de progresser rapidement dans le jeu. Si les premières parties sont souvent exploratoires, une fois la géographie du stage bien maîtrisée, il est possible d’aller droit au but ou presque, on peut donc dire qu’il y a un aspect « par cœur » très prononcé dans ce jeu. Et c’est bien normal pour un jeu dont on ressent fortement le script.

Techniquement parlant, Hitman Blood Money est de toute beauté. Du moins, je le croyais avant d’avoir vu tourner la version PS2 vraiment très proche graphiquement. Les programmeurs ont visiblement mis le paquet. Je pense qu’il ne doit pas y avoir des masses de différences si ce n’est la résolution. J’en veux pour preuve de petits bugs d’affichage d’objets éloignées sont toujours présents sur XBox 360 ce qui est bien entendu assez anormal. Néanmoins, le jeu est assez joli et offre des environnements variés et plaisants même si on nage dans une réalisation très occidentale.

La modélisation des personnages est assez carrée, on sent que le multiportage a tiré certains paramètres vers le bas. L’interactivité avec les décors est scriptée. La gestion de la caméra est nulle. C’est vous le réalisateur dans l’histoire. Comme ça vous ne pourrez plus vous plaindre de problèmes de positionnement de caméra. Mouais, je n’aime pas trop ça, je préfère me concentrer sur le jeu. Les dialogues sont vraiment pathétiques, vous savez, ce sont ces genres de phrases dont les auteurs ont cru qu’elles seraient drôles mais qui tombent à plat avec en bruit de fond un matelas pneumatique se dégonfle. Visiblement, les acteurs ont du se rendre compte que les dialogues servis étaient loin d’être terrible si l’on en croit leur médiocre performance.

Les couleurs sont bien choisie et franchement pas désagréables pour un jeu réaliste. L’intelligence artificielle est parfois un peu limite, c’est même un peu le comble car malgré l’imbécillité notoire de certains personnages, il m’est arrivé d’échouer plus d’une fois à cause d’un cafouillage du au gameplay. Prenons par exemple le cas de la gestion des armes, pas très claire, via un menu, qui m’a déjà fait sortir mitraillettes et autres pistolets sous le nez de la police.

Hitman Blood Money n’est pas un mauvais titre mais son gameplay et l’inintelligence artificielle en rebuteront plus d’un. A vous de voir si vous êtes fans du genre mais pour éviter toute prise de risque inconsidérée, je me procurerais ce titre d’occasion si j’étais vous.

Graphismes : 65%
De la XBox en haute résolution.

Animation : 68%
Le framerate autait pu être un poil plus élevé.

Jouabilité : 24%
Difficile de se faire à ce gameplay 100 fois trop précis et donc très rebutant.

Bande Son : 55%
Les dialogues sont grotesques mais les thèmes sont bien jolis et respectent l’ambiance.

Intérêt : 15%
Une démo est disponible sur la Xbox Live, elle devrait, encore mieux que mon test, vous dissuader de son achat.

Note Globale : 23%
Pas de quartier pour les jouabilités pénibles.


NOTE : 02/10