Consoles-Fan
17/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Donpachi
Choppez les abeilles...
et exlplosez tout le reste !

Mon premier shoot sur Saturn, et quel shoot ! Celui ci est particuli

DONPACHI !

Vous êtes tout de suite jeté dans le feu de l’action, après un premier niveau accessible, les tirs ennemis ne vont pas arrêter de pleuvoir ! Sans jamais être brouillon, Donpachi est diaboliquement fun. Tout ou presque est destructible à l’écran littéralement inondé d’ennemi !

Une dizaine de niveaux vous attend le long de votre périple (en fait il n’y en a que six mais au bout du sixième vous recommencez à cette différence près que le ennemis, en explosant, lâchent quelques projectiles). Le jeu est en bonne veille 2d des familles et ça ne fait pas de mal, les musiques du soft sont suffisamment variées (mention spéciale à celle du niveau 5) et les ennemis plutôt coriaces !

Question Gameplay

Donpachi utilise deux boutons : un pour le tir, un pour la récurrente bombe. Si vous restez appuyé sur le bouton de tir, celui ci se concentre et vous obtenez un laser (puissance considérablement accrue) Autre subtilité : si vous lâchez votre bombe lorsque vous tirez, celle ci se "couple" au tir et vous offre (pendant quelques secondes) un tir surpuissant.

Le jeu vous propose trois vaisseaux : le rouge allie rapidité et puissance de feu mais dispose seulement d’un tir frontal. Le bleu est quant à lui plus lent mais couvre une plus large zone de tir tout en étant moins puissant. Le vaisseau vert semble être un assez bon compromis, avec un tir frontal et des tirs latéraux contrôlés à l’aide du pad.

Mais...

Malheureusement, ce jeu n’est pas exempt de défauts. Rassurez vous ils ne sont vraiment pas nombreux ! Tout d’abord, il est très court (comptez une demi heure pour le finir), les loadings sont un poil trop longs et magnifiquement mis en valeur par...rien ; un écran noir tout ce qu’il y’a de plus banal. Ce qui étonne le plus, ce sont les moments ou vous changez de vaisseau après vous être fait dessoudé : le jeu s’arrête (de telle façon que tout de suite vous croyez qu’il a planté) et le temps de chargement est plus que discutable... Sinon les voix digits ont été enregistrées vraiment près (très près même) du micro, ce qui donne une véritable bouillie sonore lorsqu’il s’agit du digit de l’écran titre ou de tout autre intervention pendant le jeu. Rien de bien méchant en somme !

Malgré ses petites imperfections, Donpachi reste un magnifique shoot à posséder si vous avez une Saturn !


NOTE : 08/10