Consoles-Fan
10/12/2018

Auteur
  

3056 articles en ligne

 
Marie-Antoinette
A ne pas confondre avec
Mari aux toilettes ou l’histoire d’un

Sofia Coppola r

Marie-Antoinette a bien du souci car son mari le roi ne daigne pas vouloir la toucher et assurer ainsi une descendance au trône de France. Voilà une jeune femme bien seule qui tente le tout pour le tout pour séduire Louis XVI afin de faire plaisir à sa mère, la reine d’Autriche, qui a placé toute sa confiance en sa fille afin d’assurer la pérennité de l’amitié franco-autrichienne.

Ce film en costume vous fera découvrir la vie de la cours de Versailles, ses mœurs et coutumes mais aussi sa vision plus moderne et sans doute aussi plus réaliste que celle relatée dans d’austères livres d’histoire. En fait, il s’agit un peu des coulisses de Versailles, des rapports sociaux entre nobles mais il est par contre très peu question de politique. Cette dernière ne semble d’ailleurs être présent que pour permettre l’arrivée de la fin du film. Vraiment, il s’agit juste d’une vision un peu people que l’affiche du film révèle déjà assez bien avec son titre en rose fluo est plus qu’attrayante.

Franchement, ce Marie-Antoinette est à la hauteur de ce dont on pouvait espérer, même si l’histoire est forcément sans suspens : on sait tous ce qui l’attend à la fin du film. Car on ne vient pas voir un film de Sofia pour son histoire mais pour sa poésie. Voilà, je cherchais le mot, et il est tout trouvé. C’est sans doute le meilleur mot pour résumer. Personnellement, je suis fan, drogué et je suis prêt à revoir encore et encore ces films qui invitent à un voyage bucolique. Sofia Coppola est décidemment une réalisatrice à surveiller de très près.


 R