Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
The Omen : 666
Aaaah pe
Ooooh me

A part Da Vinci Code, qu’est-ce qui peut bien mettre le Vatican dans tous ses

C’est le temps des remakes. La Malédiction est donc revue au goût du jour. Damien, le fils de l’ambassadeur, pas celui qui s’empiffre de Ferrero Rocher, l’autre, est en réalité la réincarnation de l’antéchrist. Celui-ci revient sur terre après que plusieurs évènements annonciateurs soient arrivés comme par exemple le tsunami en Asie, les évènements du 11 septembre, ou encore le traité de Rome, interprétation ô combien détournée de l’avènement de l’Empire romain, arf !

Lorsqu’on a le diable pour fils, la vie n’est pas facile, mais on fait tout ce qu’on peut pour la préserver. Bien que cela ne soit encore qu’un petit enfant, c’est tout de même le diable, et le diable, c’est pas un rigolo.

Et puis il y a ce solide clin d’oeil puisque la distribution accueille Mia Farrow qui, dans Rosemary’s Baby s’était retrouvée enceinte du fils de Satan himself.

The Omen 666 est en tous cas un bon petit film qui répond bien aux attentes de son public. A voir donc dans les salles obscures si vous n’avez pas trop peur quand les lumières s’éteignent .


 R