Consoles-Fan
17/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
American Dreamz
Run baby run
baby run baby run

Ceux qui d

Et dans American Dreams, les gens complètement à l’ouest, on les sélectionne afin d’obtenir un mélange explosif. Un taliban fan de music hall, un rabbin qui rappe, une Britney Spears prête à tout et pour le jury, le président des Etats-Unis : un gros bêta qui nous rappelle quelqu’un.

Franchement, les scénaristes s’en sont donnés à cœur joie. Mais plutôt que d’aborder un listing délirant de personnages et de ne survoler qu’une petite facette de leur personnalité, la sélection a été limitée afin de se pencher un peu plus longuement sur le caractère bien trempé de chacun et les relations avec leur entourage. Honnêtement, j’en redemande. Les gags sont quasiment tous cultes et se bousculent au portillon. Les clichés sont nombreux et bien choisis.

American Dreamz est une comédie vraiment drôle et agréable, qui se moque de la télé-réalité, certes, mais qui n’épargne finalement pas grand monde. Chaque individu est une parodie à lui tout seul. A ne pas manquer !


 R